Athletisme

page

Articles par page

Athletisme

Posté le 27 jui, à 17h30

Jeux de la Francophonie 2017 - 8ème édition

Abidjan A Abidjan (Côte d'Ivoire), du 21 au 30 juillet

 

Les athlètes français Dimitri Pavade et Michael Mayali font le doublé or et argent en saut au longueur et sur 200m en catégorie T44 à la huitième édition des Jeux de la Francophonie à Abidjan en Côté d'Ivoire du 21 au 30 juillet.

Les Jeux de la Francophonie sont une compétition multisports et des concours culturels en épreuves individuelles ou par équipes. Ils sont organisés tous les 4 ans et mettent aux prises les représentants des pays membres de la Francophonie.

 

Podium saut en longueur - catégorie T44 :

1-Dimitri Pavade (France) - 6,35 m

2-Michael Mayali (France) - 5,04 m

3-Tristan Gael Kangbazou (République Centrafricaine) - 4,41 m

Hebergeur d'image

 

Podium 200m - catégorie T44 :

1-Dimitri Pavade (France) - en 24.48

2-Michael Mayali (France) - en 25.73

3-Tristan Gael Kangbazou (République Centrafricaine) - en 27.21

Hebergeur d'image

 

Source photo : Dimitri Pavade

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 24 jui, à 19h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Les frères jumeaux de 23 ans, Abdellatif Baka et Fouad Baka réalisent un incroyable doublé en décrochant l'or et l'argent sur 800m et 1500m aux championnats du monde d'athlétisme 2017 qui se déroulaient au stade olympique de Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

 

Malvoyants depuis leur naissance, les frères Baka ont débuté l’athlétisme à l’âge de 9 ans à Sétif, ville dont ils sont originaires. En effetl, les jumeaux, classés dans la catégorie T13, celle des malvoyants, ont une vision trouble à environ trois mètres. "Ce n'est pas vraiment un handicap, on est nés comme ça, on est habitués", décrivent-ils.

 

Les frères jumeaux font un premier doublé sur 1500m le mercredi 19 juillet, durant lequel le champion paralympique en titre et recordman 2016 Abdellatif Baka remporte le titre en 3:52.82 devant Fouad Baka 2ème, qui remporte sa toute première médaille au niveau international.

Puis ils font un deuxième doublé sur 800m le samedi 22 juillet, durant lequel Fouad Baka remporte le tout premier titre de champion du monde de sa carrière avec un temps de 1:51.60

 

"Sérieux, travailleurs, gentils", selon leur entraîneur Abderahmane Brahmi, ils ont placé le sport au centre de leur vie. Mais c'est en participant à de nombreuses compétitions avec les valides en Algérie qu'ils sont devenus de "vrais compétiteurs". Puis il ajoute "La présence de l'un rassure l'autre, ils se complètent bien".

 

Podium 800m hommes T13 : 

1-Fouad Baka (Algérie) - en 1:51.60

2-Abdellatif Baka (Algérie) - en 1:51.69

3-Mohamed Amguoun (Maroc) - en 1:51.84

Hebergeur d'image

Vidéo de la course > 800m

 

Podium 1500m hommes T13 :

1-Abdellatif Baka (Algérie) - en 3:52.82

2-Fouad Baka (Algérie) - en 3:52.07

3-Jaryd Clifford (Australie) - en 3:53.31

Hebergeur d'image

Vidéo de la course > 1500m

 

A savoir

Abdellatif Baka détient le record du monde sur 800m T13 en 1:50.70 réalisé à Séoul en Corée du Sud en date du 13 mai 2015.

Abdellatif Baka détient le record du monde sur 1500m T13 en 3:48.29 réalisé aux Jeux Paralympiques à Rio au Brésil en date du 11 septembre 2016.

 

Source photo : Para Athletics

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 23 jui, à 21h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

La France remporte 8 médailles (4 en argent et 4 en bronze) aux championnats du monde d'athlétisme à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet. Une équipe de France en pleine reconstruction sur le plan sportif et du collectif. 

La sensation de cette équipe de France est Pierre Fairbank, qui étoffe son palmarès en remportant 3 médailles (1 en argent et 2 en bronze) alors qu'il est dans une catégorie ou les adversaires de très grande qualité ne manquent pas...

Deux autres athlètes se distinguent plus particulièrement, car Angelina Lanza et Jean Baptiste Alaize remportent leur toute premère médaille aux championnats du monde. 

Par contre il n'y aura pas eu de marseillaise pour fêter un titre en or, cela manque cruellement au bilan 2017, mais il faut prendre en compte les nombreux obstacles et rebondissements pour les bleus... Cela a commencé par le forfait de la capitaine de l'équipe Nantenin Keita juste avant les mondiaux, puis il y a eu les terribles disqualifications de Timothee Adolphe et Charles-Antoine Kouakou. Cette édition laissera des traces, qui seront riches d'enseignements pour beaucoup d'entre eux dont les jeunes qui ont pu évoluer pour la première fois au plus haut niveau.

Sinon on retiendra l'excellente analyse et expertise de la triple championne paralympique Marie-Amelie Le Fur, qui était consultante pour France Télévisions pendant le direct des finales sur France Ô.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

Championnats du monde d'athlétisme > Historique

 

Argent

Mandy François-Elie 200m T37

Louis Radius T38

Arnaud Assoumani saut en longueur T47

Pierre Fairbank 800m T53

 

Bronze

Jean Baptiste Alaize saut en longueur T44

Angelina Lanza aut en longueur T47

Pierre Fairbank 200m T53

Pierre Fairbank 400m T53

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF 

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 23 jui, à 12h30

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Angelina Lanza remporte la médaille de bronze au saut en longueur en catégorie T47 avec un meilleur saut à 5,22 m au 6ème essai.

 

Un concours du saut complètement fou, quatrième avant le dernier saut, Angélina s'arrache pour faire 5,22 m et prend provisoirement la seconde place. Mais dans la foulée, la jeune britannique de 17 ans Polly Maton contre toutes attentes réalise un saut à 5,23 m et prend la seconde à Angélina sur le fil pour 1 cm.

Elle remporte ainsi la huitièime médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A savoir :

- le record du monde du saut en longueur catégorie T47 est détenu par l'Australienne Carlee Beattie avec une marque à 6,01 m réalisé Sydney en Australie en date du 9 mars 2013.

- le record d'Europe du saut en longueur catégorie T47 est détenu par la russe Nikol Rodomakina avec une marque à 5,92 m réalisé aux championnats du monde d'athlétisme à Lyon en France en date du 23 juillet 2013

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium saut en longueur - catégorie T47 :

1-Taleah Williams (Etats-Unis) - 5,27 m

2-Polly Maton (Grande-Bretagne)- 5,23 m 

3-Angelina Lanza (France) - 5,22 m

Hebergeur d'image

 

Les sauts d'Angelina Lanza :

1 - 4,97 m

2 - 4,61 m

3 - X

4 - 5,03 m

5 - X

6 - 5,22 m

Hebergeur d'image

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 22 jui, à 21h26

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Louis Radius vice-champion du monde (médaille d'argent) sur 1500m en catégorie T38 avec un temps de 4:12.25. Il réalise un finish de folie qui lui permet de prendre la deuxième place sur le fil.

Il remporte ainsi la septième médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A savoir :

- le record du monde sur 1500m catégorie T38 est détenu par l'Australien Deon Kenzie avec un temps de 4:05.11 réalisé à Sydney en Australie en date du 31 mars 2017

- le record d'Europe sur 1500m catégorie T38 est détenu par le français Louis Radius avec un temps de 4:10.17 réalisé aux championnats du monde d'athlétisme à Doha au Qatar en date du 30 octobre 2015

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium 1500m hommes - catégorie T38 :

1-Deon Kenzie (Australie) - en 4:06.68

2-Louis Radius (France) - en 4:12.25

3-Abbes Saidi (Tunisie) - en 4:12.37

Hebergeur d'image

 

Palmarès de Louis Radius sur 1500m :

2017 - Vice-champion du Monde

2016 - Médaillé de bronze aux Jeux Paralympiques

2016 - Champion d'Europe

2015 - Vice-champion du Monde 

2014 - Vice-champion d'Europe

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Publicité

Athletisme

Posté le 20 jui, à 22h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Pierre Fairbank vice-champion du monde (médaille d'argent) sur 800m en catégorie T53 (fauteuil) avec un temps de 1:41.97. C'est le triplé pour Pierre après sa médaille de bronze sur 200m de dimanche et la médaille de bronze sur 400m de mardi.

Il remporte ainsi la sixième médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A noter que Nicolas Brignone termine 6ème de la finale en 1:45.85.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium 800m - catégorie T53 :

1-Brent Lakatos (Canada) - en 1:40.14

2-Pierre Fairbank (France) - en 1:41.97

3-Pongsakorn Paeyo (Thailande) - en 1:42.07

Hebergeur d'image

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 19 jui, à 22h40

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Arnaud Assoumani vice-champion du monde (médaille d'argent) au saut en longueur en catégorie T47 avec un meilleur saut à 7,13 m au 4ème essai. Il remporte ainsi la 5ème médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

Une belle confirmation d'Arnaud Assoumani après sa médaille de bronze aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.

A savoir : le record du monde du saut en longueur T47 est détenu par Arnaud Assoumani avec une marque de 7,58 m en date du 22 janvuer 2011 - Mondiaux de Christchurch.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium saut en longueur - catégorie T47 :

1 - Hao Wang (Chine) - en 7,18 m

2 - Arnaud Assoumani (France) - en 7,13 m

3 - Tobi Fawehinmi (Etats-Unis) - en 7,03 m

Hebergeur d'image

 


Les sauts d'Arnaud Assoumani :
1 - X
2 - 7,10 m
3 - X
4 - 7,13 m
5 - 7,05 m
6 - X

Hebergeur d'image

 

Crédit photo : CPSF 2016 - Grégory Picout

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 18 jui, à 21h40

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Pierre Fairbank médaillé de bronze sur 400m en catégorie T53 (fauteuil) avec un temps de 48.91. C'est tout simplement le doublé en bronze pour Pierre après le 200m de dimanche.

Il remporte ainsi la quatrième médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A noter que Nicolas Brignone termine 7ème de la finale en 52.12.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium 400m - catégorie T53 :

1-Brent Lakatos (Canada) - en 47.56

2-Pongsakorn Paeyo (Thailande) - en 47.97 

3-Pierre Fairbank (France) - en 48.91

Hebergeur d'image

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 17 jui, à 23h30

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Jean-Baptiste Alaize médaillé de bronze au saut en longueur en catégorie T44 avec un meilleur saut à 6,82 m (record personnel) au 2ème essai. Il remporte ainsi la 3ème médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

Une bien belle performance, car c'est la tout première médaille de la carrèrre de Jean-Baptiste Alaize aux mondiaux d'athlétisme.

A savoir que le record du monde en catégorie T44 est détenu par l'Allemand Markus Rehm à 8,40 m et date des Mondiaux de Doha au Qatar (23 octobre 2015).

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium saut en longueur - catégorie T44 :
1-Markus Rehm (Allemagne) - 8,00 m
2-Ronald Hertog (Pays-Bas) - 6,94 m
3-Jean-Baptiste Alaize (France) - 6,82 m

Hebergeur d'image


Les sauts de Jean Baptiste Alaize :
1 - 6,38 m
2 - 6,82 m
3 - 6,28 m
4 - X
5 - 6,39 m
6 - 6,77 m

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 16 jui, à 21h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Pierre Fairbank médaillé de bronze sur 200m en catégorie T53 (fauteuil) avec un temps de 26.01 (sa dernière médaille aux mondiaux sur cette même distance remonte à Lyon 2013). Il remporte ainsi la 2ème médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A noter que Nicolas Brignone termine 8ème de la finale en 27.57.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium 200m - catégorie T53 :

1-Brent Lakatos (Canada) - en 25.29

2-Pongsakorn Paeyo (Thailande) - en 25.29

3-Pierre Fairbank (France) - en 26.01

Hebergeur d'image

 

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Publicité

Athletisme

Posté le 15 jui, à 22h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

La sprinteuse martiniquaise Mandy François-Elie vice-championne du monde (médaille d'argent) sur 200m en catégorie T37, lors de la deuxième journée des championnats du monde d'athlétisme à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

Elle monte pour la quatrième fois de sa carrière sur le podium aux championnats du monde d'athlétisme. 

Avec cette médaille, elle ouvre ainsi le compteur des médailles de la délégation française.

On retrouvera Mandy François-Elie le vendredi 22 juillet pour les qualifications du 100m T37, avec la finale le jour même.

 

Podium 200m - catégorie T37 :

1-Nataliia Kobzar (Ukraine) - en 27.62

2-Mandy François-Elie (France) - en 28.04

3-Jaleen Roberts (Etats-Unis) - en 28.18

Hebergeur d'image

 

Article et photo : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 24 jui, à 08h30

24h de Braine

Braine A Braine (France), du 17 au 18 juin
 
Interview de David Avram, après son nouvel exploit aux 24h de Braine les samedi 17 et dimanche 18 juin, durant lequel il est parvenu à allier un grand moment de partage et festif à sa prouesse sportive afin de récolter des fonds pour lutter contre la neurofibromatose.
Site internet > Cocci N' Roule / Site officiel > 24h de Braine
 
Brièvement qui est David Avram ?
C'est un homme engagé et au grand coeur de 55 ans, il est le président de Cocci N' Roule, atteint de neurofibromatose, une maladie génétique rare qui provoque des tumeurs le long des nerfs. Sa grande passion est le course sur route, d'ailleurs son surnom pourrait être l'homme qui dépasse les bornes.
 
Coeur Handsiport (CH) : Pensais tu atteindre la barre des 164 km lors des 24h de Braine ?
David Avram : A la base je voulais faire les 24h sur une piste de karting, et je visais 200 km au minimum. Mais nous nous sommes rapidement rendu compte avec mon équipe que si on faisait cela sur une piste sous la forme d'un événement sportif, nous n'étions pas dans la philosophie des projets que j'ai pu réaliser comme les 1000 km en juin 2016 et des différents projets de partage à venir...
Donc on a fait cela à Braine, sur une route ouverte à la circulation, cela a eu une influence car il faut respecter le code de la route. Alors on avait tout de même maintenu le cap des 200 km au cas ou il n'y avait pas grand monde pour m'accompagner. 
Mais 1 heure 30 après mon départ, j'ai vite compris que l'on ne pourrait pas faire les 200 km car il y avait beaucoup de monde autour de moi. Il fallait donc faire un choix, est ce que l'on garde un aspect festif, c'est à dire rouler à la même allure qu'un enfant en trottinette par exemple. Ou rouler en étant dans ma bulle en oubliant tout le monde. 
J'ai donc fais le choix naturel avec la personne qui me suivait psychologiquement, de laisser tomber les 200 km car ce n'est qu'un chiffre et je roule avec les personnes qui m'accompagnent. Par moment j'ai été entouré par une quinzaine de personnes dont des enfants, qui étaient en vélo, en roller, en trottinette, en hoverboard... 
 
CH : De toute façon il n'y avait pas d'officiel pour un éventuel record ?
David Avram : En effet, les 200 km comme je le disais auparavant n'était qu'un plan B au cas où peu de personnes seraient venues m'accompagner. 
Ce chiffre n'aurait été que symbolique, même s'il y avait eu un record, ce n'était pas dans la prérogative, par contre c'était avant tout pour se dire va au bout de tes efforts, fais ce que tu peux et crois en toi donc on ne voulait pas d'officiel. 
 
CH : Tu étais dans quel état d'esprit à l'arrivée des 24h ?
David Avram : J'ai eu plusieurs phases, vers 5h30 du matin je me suis blessé à l'épaule donc de 5h30 jusqu'à 13h30 c'état un gros combat mental avec moi même. Puis à partir de 13h30 comme il ne restait qu'une heure trente, j'ai fais trente minutes tranquillement jusqu'à 14h. Pour finir la dernière heure jusqu'à 15h, j'ai fais les tours avec les personnes qui étaient sur le village, les membres de mon association Cocci N' Roule... C'était très festif, cela a permis de me relâcher et à l'arrivée la pression est tombée car j'avais peur de ne pas réussir.
 
J'ai ressenti une grande fierté de l'avoir fait, j'ai pensé à ma famille et je me suis dit que je l'avais fait aussi pour les enfants malades. Cette sensation de grande fierté et de relâchement/soulagement. Cela a permis d'en oublier cette fatigue et la pression que j'ai eu pendant l'effort. 
 
CH : Même si c'est dur de faire parallèle mais as tu vécu de la même façon les 24h et les 1000 km ?
David Avram : Comme on fait avait le choix de quelque chose d'humain et de festif, et sur la façon de dialoguer avec les accompagnants, il y avait toujours quelqu'un à qui parler même quand j'étais dans le dur, j'ai jamais été seul. Les personnes venaient se greffer et pour nous c'était important que ces personnes soient là et s'approprient le projet. Comme les 1000 km, il fallait que cela soit le projet de tout le monde. C'était très similaire sur l'aspect humain et l'aspect de partager le projet, car on a pu rencontrer beaucoup de personnes en situation de handicap.
 
Après les 24h, cela a été beaucoup plus dur que les 1000 km, même si je le savais, car sur les 1000 km, il y avait des phases de repos et je pouvais gérer mes 80km par jour comme je voulais. Mais là physiquement tu es 24h dans un fauteuil dans une position qui n'est pas habituelle, comme une coquille d'oeuf. Puis il faut tenir mentalement et psychologiquement notamment durant la nuit blanche. 
 
CH : Après tes grands deux défis des 1000 km et des 24h, programmes-tu un nouveau défi ? 
David Avram: C'est plus ou moins prévu, l'année prochaine j'aimerai refaire une course avec des étapes comme les 1000 km mais sur une plus courte distance. L'idée serait de faire le tour de la région des Hauts de France. Mais toujours en gardant à l'esprit que le projet appartient à tout le monde. A chaque étape, le but serait de rencontrer des personnes touchées par la maladie ou le handicap. Et qu'il y ait des moments conviviaux chez ces personnes ou sur la commune pour parler handicap.
L'important est de trouver un sens, un parallèle pour que le maximum de personnes s'approprient le projet.
 
 
Pour finir David Avram, tient à remercier tout le monde, les partenaires, les bénévoles, les membres de son association ainsi que les personnes qui ont pu l'encourager !
"Que la vie est belle, car quoi qu'il arrive dans la vie, la vie est belle..."
 
 
Merci à David Avram, pour le temps accordé à Coeur Handisport pour cette interview ; nous lui souhaitons de bien récupérer physiquement car à ce jour il a encore son bras en écharpe pour quelques jours suite à sa blessure à l'épaule lors des 24h.
LA VIE EST BELLE !
 
Source photo : David Avram 
Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 18 jui, à 18h00

24h de Braine

Braine A Braine (France), du 17 au 18 juin

 

Nouveau succès pour David Avram, président de Cocci N' Roule, atteint de neurofibromatose, une maladie génétique rare qui provoque des tumeurs le long des nerfs.

Pendant 2 jours, les samedi 17 et dimanche 18 juin, Cocci N'Roule organisait les 24h de Braine afin de récolter des fonds pour lutter contre la neurofibromatose.

Pour son défi des 24h de Braine dans le département de l'Aisne (Hauts de France), il a été dans la souffrance jusqu'au bout de l'effort malgré des conditions dantesques d'une chaleur étouffante. Au total, c'est 206 tours bouclés d'une distance d'environ 800m en 24h, ce qui fait une distance totale d'environ 164 km, cela représente un peu moins de quatre marathons en une journée.

Il entre ainsi un peu plus dans la légende de la lutte contre la neurofibromatose !
Comme il le dit si bien : "LA VIE EST BELLE !!!!!!"

 

David Avram qui avait réalisé l'exploit des 1000 km en traversant la France en fauteuil il y a un an, vient de signer un deuxième exploit en roulant 24h durant sur un parcours au cœur de Braine.

 

Site officiel > 24h de Braine

Site internet > Cocci N' Roule

Page facebook > Cocci N' Roule

 

Pourquoi cette aventure des 24h ?

La course à pied est le sport le plus pratiqué sur l’hexagone avec plus de 9 millions de joggers. Chacun court pour diverses raisons (bien être, performance, convivialité, nature et simplicité d’accès) mais ce sport reste un sport mineur pratiqué par une majorité.

La course « ultra » me correspond parfaitement :
le besoin d’aller chercher au fond de soi les derniers retranchements pour passer la ligne.
Ne rien lâcher et avancer.
Le choix de la ville de Braine est vite devenu une évidence pour ce nouveau défi. En effet lors du prologue, les bénévoles de cette ville ont su parfaitement organiser notre départ. C’est notre façon de les remercier.
Ces 24h se dérouleront sur route. Ils auront pour objectif d’établir un record  de France sur la distance effectuée sur une durée de 24 heures.
Cette épreuve à pour but de démontrer que malgré le handicap tout est possible et que nous pouvons réaliser nos rêves : Comme nous le disons toujours :
La vie est belle !

 

Source Photo : Cocci N'roule

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 15 jui, à 18h00

24h de Braine

Braine A Braine (France), du 17 au 18 juin

 

Rendez-vous le samedi 17 juin à 14h30 à Braine pour le grand départ !

Pendant 2 jours, les samedi 17 et dimanche 18 juin prochain, Cocci N'Roule organise les 24h de Braine afin de récolter des fonds pour lutter contre la neurofibromatose.

David Avram qui avait réalisé l'exploit des 1000 km en traversant la France en fauteuil il y a un an, va rouler 24h durant sur un parcours au cœur de Braine !

A noter que Océane Lavarenne, élue Miss Aisne 2016, viendra donner le départ à David pour les 24h de Braine !

Durant ces 24h de Braine, des animations où est attendu un large public afin d'accompagner et de soutenir David, au programme : Concerts - Danse - Village accueil, avec de nombreux partenaires présents - Petite restauration sur place... Pour en savoir plus consultez le site officiel !

 

Site officiel > 24h de Braine

Site internet > Cocci N' Roule

Page facebook > Cocci N' Roule

 

Pourquoi cette aventure des 24h ?

La course à pied est le sport le plus pratiqué sur l’hexagone avec plus de 9 millions de joggers. Chacun court pour diverses raisons (bien être, performance, convivialité, nature et simplicité d’accès) mais ce sport reste un sport mineur pratiqué par une majorité.

La course « ultra » me correspond parfaitement :
le besoin d’aller chercher au fond de soi les derniers retranchements pour passer la ligne.
Ne rien lâcher et avancer.
Le choix de la ville de Braine est vite devenu une évidence pour ce nouveau défi. En effet lors du prologue, les bénévoles de cette ville ont su parfaitement organiser notre départ. C’est notre façon de les remercier.
Ces 24h se dérouleront sur route. Ils auront pour objectif d’établir un record  de France sur la distance effectuée sur une durée de 24 heures.
Cette épreuve à pour but de démontrer que malgré le handicap tout est possible et que nous pouvons réaliser nos rêves : Comme nous le disons toujours :
La vie est belle !

 

Source photo : Cocci N'roule

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 13 jui, à 09h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

La commission de sélection a rendu son verdict en sélectionnant un groupe de 23 athlètes (18 hommes dont 3 guides et 5 femmes) pour défendre les couleurs de la France aux prochains championnats du monde d'athlétisme à Londres du 14 au 23 juillet.

Pour rappel, après les Mondiaux de Lyon en 2013 et de Doha en 2015, France Télévisions mobilise à nouveau France Ô pour diffuser ces Mondiaux de Londres 2017. Chaque jour, du 14 au 23 juillet, à partir de 20 heures, les téléspectateurs pourront découvrir toutes les finales de ces Championnats. La championne paralympique d'athlétisme, Marie-Amélie Le Fur sera consultante pour France Télévisions lors des mondiaux.

 

Palmarès français > mondiaux d'athlétisme

 

Athlètes sélectionnés sur critère 1 :

Nantenin Keita : 100m et 200m T13
Mandy François-Elie : 100m et 200m T37
Louis Radius : 800m et 1500m T38
Pierre Fairbank : 100m, 200m, 400m et 800m T53
Arnaud Assoumani : Longueur T47

 

Athlètes sélectionnés sur critère 2 :

Dimitri Jozwicki : 100m et 200m T38
Nicolas Brignone : 100m, 200m, 400m et 800m T53
Timothée Adolphe, guidé par Gautier Simounet et Jeffrey Lami : 100m, 200m et 400m T11
Angélina Lanza : Longueur T46

 

Athlètes sélectionnés sur critère 3 :

Julien Casoli : 800m, 1500m et 5000m T54
Moussa Tambadou : Longueur T38
Tony Falelavaki : Javelot F44
Trésor Gauthier Makunda, guidé par Emeric Chattey : 400m T11

Valentin Bertrand : 400m et longueur T36
Jean-Baptiste Alaize : Longueur T44
Alexandre Dipoko-Ewane : Hauteur T46
Laure Ustaritz : 400m T37
Rose Welepa : Poids et disque F12
Marcelin Walico : Javelot F57

 

Athlète sélectionné sur Wild Card :

Axel Zorzi : 100m et 200m T13

 

Article et photo : Coeur Handisport

Publicité

page

Articles par page

Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2017 Coeur Handisport
Publicités
Logo Coeur Handisport version 2017

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message