Athletisme

Guy Amalfitano s'élance pour traverser le Canada sur une seule jambe

Posté le 15 mai, à 18h00

La Traversée de l'Espoir

A . (Canada), le 14 mai

 

Après avoir multiplié les exploits sportifs, le Béarnais Guy Amalfitano (53 ans), s'éalance pour la « Traversée de l’Espoir »  d'Est en Ouest le Canada (7600 km). Le tout, sur une seule jambe.
 
C'est à seulement 17 ans, que la vie de Guy Amalfitano bascule. Atteint d’un cancer virulent qui aurait pu l’emporter, il perd sa jambe droite. Pendant sa longue convalescence à l’hôpital, il tombe sur un reportage qui va lui sauver la vie. Ou en tout cas, lui donner un nouveau sens. Il découvre un jeune canadien, Terry Fox, amputé comme lui d’une jambe, qui a décidé de traverser de part en part le Canada. Guy reprend espoir, se rassure et décide de reprendre le sport.
 
En 2011 et 2013, il réalise deux tour de France à la force de ses bras. Le but : collecter des fonds pour la recherche contre le cancer. Au total, il arrive à collecter plus de 100 000 euros de dons, intégralement reversés à des laboratoires de recherche. Des exploits hors norme pour ce marathonien au grand cœur qui habite aujourd'hui à Laà-Mondrans dans les Pyrénées-Atlantiques.
 
Et il n’est pas prêt de s’arrêter là. Cette année et pour la troisième fois consécutive, il a participé à la "Verticale de la Tour Eiffel et gravi les 1 665 marches de la dame de fer en seulement 18 minutes.
 
Maintenant il s'élance pour la « Traversée de l’Espoir » au Canada, une sorte d’hommage à Terry Fox qui, rattrapé par la maladie n’avait pas pu terminer son parcours. Départ de l’aventure le 14 mai et arrivée prévue à Vancouver en novembre prochain. 7 600 kilomètres à faire en 177 jours, soit l’équivalent d’un marathon par jour (42,94 km/jour), sans aucun jour de repos.
Il sera suivi par un camping-car qui fera office de maison mobile pendant toute la durée de son périple. Vous pourrez suivre en live sur internet ses avancées. Une logistique imposante possible grâce aux soutiens de ses fidèles sponsors et de sa campagne de financement participatif.
 
A savoir : Il utilise des béquilles spécialement conçues pour lui avec des gros amortisseurs aux bouts pour limiter les chocs et des poignées adaptées pour éviter l’échauffement de ses mains. Guy a également développé une technique de course particulière, il fait un cloche pied en plus à chaque pas, ce qui lui permet d’avoir un bon rythme et d’atteindre une vitesse moyenne de course de 8 à 10 kilomètres/heure. Une technique qui lui vaut le surnom de « Kangourou », qui est désormais tatoué sur son mollet.
 
https://latraverseedelespoir.wixsite.com/guyamalfitano
 
Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2017 Coeur Handisport
Publicités

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message