Athletisme

Objectif top 10 pour Pierre Fairbank au marathon de Londres

Posté le 21 avr, à 07h40

Marathon de Londres 2018

A Londres (Royaume-Uni), le 22 avril
 
Il était rentré 18ème (1er français) de la capitale anglaise la saison dernière. Dimanche 22 avril, Pierre Fairbank est de retour sur un marathon qui, en plus, sert de championnat du monde cette année.
 

Quiconque a un jour croisé la route de Pierre Fairbank le sait, derrière les kilos de médailles paralympiques, il y a un homme jovial et toujours enclin à un bon mot. Mais tout cela s’efface et laisse place à un air sérieux et concentré quand il repense à ce rond-point du 10e kilomètre au marathon de Londres.

Le passage à ne pas manquer. « L’an dernier, tout s’était joué à cet endroit, se souvient le champion de 46 ans. C’est dans un passage en descente, on arrive lancés et il y a ce petit rond-point difficile à négocier. Il faut être très concentré. Je m’étais fait piéger l’an dernier. »

 

Brent Lakatos, Marcel Hug et les autres

Résultat, le groupe de tête était alors parti sans lui. « Il était à 30 km/h, moi aussi. Je n’avais pas pu faire mon retard. » Il finira 18ème de ce marathon. Bien loin de ses tops 5 habituels dans les plus grandes épreuves : Paris, Tokyo, New York.

Et c’est cette place de taulier des longues distances que Pierre Fairbank a envie de retrouver. « Un top 10 ça serait bien », avance prudemment le natif de Hienghène.

Une prudence qui se comprend quand ensuite il égrène les noms des concurrents qui seront présents dimanche à Londres. Le Suisse Marcel Hug, vainqueur du marathon de Boston, l’Américain Joshua George, lauréat à Londres en 2015 ou encore le Canadien Brent Lakatos, grand rival de Pierre Fairbank sur les sprints paralympiques. « C’est l’épreuve la plus relevée de la saison, commente le Cagou. Comme cette course sera le support des Mondiaux, tous les meilleurs seront là. »

Pour Fairbank, ce marathon sera son premier grand rendez-vous de la saison après une première sortie en début d’année en Australie pour un meeting et une course de 10 km sur route. Il y avait terminé à la 2e place.

 

Nouméa, Belfort, Berlin

Mais à Londres, il lancera aussi une phase qui le mènera jusqu’aux championnats d’Europe à Berlin (du 20 au 26 août), en passant par les championnats de Calédonie la semaine prochaine puis les championnats de France au mois de juin à Belfort. « Une année de transition », résume son coach, Olivier Deniaud. « Pierre a connu une pause de quelques semaines au mois de mars pour des raisons personnelles, commente-t-il. On a pu bien travailler depuis le début du mois d’avril pour qu’il soit au mieux à ce marathon. Mais l’objectif principal, ce sont les championnats d’Europe 2018. »

Pour la suite, le double médaillé aux Jeux Paralympiques de Rio 2016 refuse toute pression. « Je prends chaque année comme elle vient, explique-t-il. Je fonctionne comme ça depuis Sydney 2000 (où il avait été médaillé d’or, NDLR). Ça me réussit plutôt bien (rires). » Alors les Mondiaux en 2019 et les Jeux Paralympiques en 2020, il y pensera plus tard. Après ce satané rond-point.

 

Palmarès Londres hpmmes & femmes T53/54

2017 - David Weir (Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni) - en 1:31.06   | Manuela Schar (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:39.57

2016Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:35.19                     | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:44.14

2015Joshua George,(Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1;31.31        | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:41.14

2014 - Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1;32.41                     | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:45.12

 

Source photo : Pierre Fairbank 
Article : Coeur Handisport
Avec : Pierre Fairbank.
Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2018 Coeur Handisport
Publicités

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message