Autres sports

page

Articles par page

Triathlon

Posté le 08 nov, à 11h07

Masters de double 2015

Mission Viejo A Mission Viejo (Etats-Unis), du 06 au 07 novembre

 

Interview de Nicolas Becker, entraineur de l'équipe de France de paratriathlon lors du stage national du collectif France à l'INSEP avec pour perspective de préparer l'avenir dont les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 et Paris 2024.

 

Coeur Handisport (CH) : Dans quel cadre le paratriathlon est-il présent à l'INSEP ?
Nicolas Becker : Je suis cadre technique de la fédération de triathlon, j'ai la mission d'encadrer l'équipe de France de paratriathlon depuis 2013. On a progressivement réussi à monter en puissance au niveau de ce projet, et cela nous amène aujourd'hui à l'Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance (INSEP) avec une action un peu élargie autour d'une première session de détection qui se déroulait de vendredi à dimanche.
Lors de cette action on a convié tous les entraineurs, pas forcément dans une dynamique de haut niveau, mais tous les entraineurs intéressés pour se former au niveau de l'action du paratriathlon.
On avait 17 sportifs qui passaient des tests lors de la détection et une douzaine d'entraineurs en formation, c'était donc la première action du weekend end détection/formation.
 
A partir du dimanche 10 décembre au soir on récupère jusqu'à vendredi tous les athlètes identifiés autour du collectif France pour un stage. Là aussi on a 16 sportifs en tout qui vont passer des évaluations physiologiques, qui vont tester la chambre de chaleur, faire de la cryothérapie et s'entrainer aussi.
On va avoir des interventions d'experts, notamment en physiologie ainsi que sur l'aspect natation avec un entraineur expert qui va diriger une séance d'entrainement.
Pour le stage on a convié les entraineurs personnels des sportifs de l'équipe de France, cela permet aussi de les accompagner dans le programme d'entrainement ainsi que d'avoir des échanges avec eux pour préparer la saison 2018.
 
CH : Qui était concerné par le stage de détection ?
Nicolas Becker : Le filtre que nous avions pour cette détection était de l'ouvrir à toutes les personnes qui avaient la volonté d'avoir un projet de performance en paratriahtlon sans se limiter aux licenciés, certaines personnes n'avaient pas de licence ou une licence dans une autre discipline sportive, et sans limite d’âge.
Le but était de se dire « on va faire découvrir les niveaux de performance au travers des tests et discuter du projet de performance ». Certaines personnes étaient vraiment dans les clous et d'autres éloignées mais cela leur a permis de s'en rendre compte.
On a surtout beaucoup échangé et à l'issue de cette détection on a eu 3 bonnes surprises sur une quinzaine de tests, c'est un bon ratio. Quand je dis 3 bonnes surprises, c'est qu'ils pourraient très rapidement intégrer le collectif national.
 
A savoir, en fonction des classifications, il est possible d'être performant entre 25 et 45 ans, quand je dis performant c'est pouvoir être médaillé sur les championnats d'Europe et/ou du monde.
 
CH : Quel bilan tirez-vous de la saison 2017 ?
Nicolas Becker : Si on le considère simplement sous l'angle des résultats, on a une certaine satisfaction puisqu’on a eu deux champions du monde, un homme et une femme ; c'est la première fois que cela arrive. Il y a aussi eu de bons résultats avec deux autres médailles, et une équipe de France qui, en terme de nombre, même si ce n'est pas notre objectif, était la quatrième nation représentée avec 9 dossards aux championnats du monde.
 
 
Infos et résultats : Mondiaux 2017
 
 
Après je retiens que c'était l'année du changement, car il y a eu une révision des classifications en place de 2014 à fin 2016. En 2017 il y a eu la création d'une nouvelle classification ainsi qu'une distinction dans la catégorie fauteuil entre H1 et H2.
Au final cela a fait beaucoup de perturbations, une nouvelle façon de voir les choses, notamment en passant de 10 à 12 podiums sur les courses internationales. A la fois c'est très bien car le système a évolué et on a trouvé que cela allait dans le bon sens, mais d'un autre côté cela montre que l'on a quelques zones de faiblesses ou finalement nous ne sommes pas présents dans certaines classifications.
On voudrait pouvoir être compétitif dans chaque classification mais à l'heure actuelle ce n'est pas le cas.
 
 
CH : Quel est l’objectif à moyen long terme 2020-2024 ?
Nicolas Becker : En interne on se structure de plus en plus, notamment avec le positif de la paralympiade de Rio 2016 au niveau des résultats de l'équipe et de la fédération. On a du renfort au niveau du staff, c'est quelque chose que j'avais demandé, donc on a un cadre supplémentaire ou des experts qui peuvent faire des interventions.
Tout cela prépare le terrain pour 2020 et 2024, du coup on peut plus se tourner vers la relève, car il y a l'élite mais il y a aussi la relève derrière et accorder du temps à ceux qui seront peut être au top dans quelques années.
La meilleure manière de procéder pour préparer 2024 est d'abord d'avoir des résultats aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020, cela permettra d'attirer d'autres talents et de continuer chaque année à faire de la détection et donner envie à des athlètes récents dans la pratique sportive ou venant d'une autre discipline à essayer le paratriathlon.

 

Merci à Nicolas Becker pour le temps accordé à Coeur Handisport pour cette interview ; nous souhaitons que le travail de détection portera ses fruits et que nous aurons de belles surprises à l'avenir.

 

Article et photo : Coeur Handisport

Goalball/Torball

Posté le 12 dec, à 12h20

Champ. de France de goalball - phase aller féminine 2017-2018

Valenton A Valenton (France), le 09 decembre

 

Après le lancement du tout premier championnat de France de goalball avec la phase aller masculine, c'était au tour des féminines de jouer la phase aller du championnat 2017/2018 le samedi 9 décembre à Valenton dans le Val-de-Marne (94).

 

L'équipe féminine de Marseille prend exemple sur son équipe masculine, en prenant la tête du championnat de France avec 9 points au classement, 3 victoires en 3 matchs et une différence de buts de +10. 

A l'inverse l'équipe de Décines compte 0 point au classement en encaissant 3 défaites en 3 matchs, l'objectif sera donc de réagir lors de la phase retour en remportant au moins un match. 

 

A noter qu'au classement des buteurs, c'est Coralie Gonzalez du club de Toulouse qui est en tête avec 16 buts au compteur.

 

Infos > phase retour féminine du championnat de France de goalball

 

Résultats 9 décembre :

Décines 6 - 11 Besançon

Marseille 7 - 4 Toulouse

Décines 2 - 5 Marseille

Besançon 1 - 8 Toulouse

Toulouse 10 - 6 Décines

Besançon 4 - 8 Marseille 

 

Classement provisoire :

1 - Marseille / 9 points (+10)

2 - Toulouse / 6 points (+8)

3 - Besançon / 3 points (-6)

4 - Décines / 0 points (-12) 

 

Règlement :

Le jeu consiste à lancer un ballon pour inscrire un but. Les joueurs adverses en position d’attente, debout ou à genoux sans qu’une partie supérieure du corps ne touche le sol, attendent le tir de l’attaquant pour pouvoir déclencher leur position de défense, très souvent caractérisée par un plongeon pour faire opposition à la balle. Une fois le ballon maîtrisé, l’équipe défensive devient attaquante et dispose de temps contraint pour relancer le ballon.

 

Article et photo : Coeur Handisport

Halterophilie

Posté le 06 dec, à 23h15

Championnats du Monde d'haltérophilie 2017

Mexico A Mexico (Mexique), du 02 au 08 decembre

 

Souhad Ghazouani championne du monde (médaille d'or) en -73 kg en développé couché aux championnats du monde d'haltérophilie du 2 au 8 décembre 2017 à Mexico au Mexique.

 

Elle remporte cette médaille d'or en soulevant 145 kg au deuxième essai après avoir soulevé 140 kg au premier essai. Pour finir il y a eu une belle tentative à 151 kg pour battre son propre record du monde mais sans succès.

C'est un nouveau titre au palmarès de cette haltérophile qui ne cesse de briller et c'est en quelque sorte une revanche après sa médaille d'argent aux Jeux Paralympiques de Rio 2016

 

A savoir : Souhad Ghazouani est détentrice du record du monde avec une barre à 150 kg datant du 25 mai 2013.

 

Podium femmes en -73 kg :

1 - Souhad Ghazouani (France) - 145 kg

2 - Miaoyu Han (Chine) - 121 kg

3 - Ndidi Nwosu (Nigéria) - 120 kg

Hebergeur d'image

 

A savoir : L’haltérophilie handisport se limite à la pratique du développé couché.  Le mouvement international paralympique s’apparente au mouvement pratiqué par les valides. Seul le banc est spécifique pour offrir plus de stabilité aux haltérophiles handicapés de membres inférieurs.

Goalball/Torball

Posté le 06 dec, à 13h00

Champ. de France de goalball - phase aller masculine 2017-2018

Eaubonne A Eaubonne (France), le 02 decembre

 

Le tout premier championnat de France de goalball est maintenant lancé après la phase aller masculine du championnat 2017/2018 qui se déroulait le samedi 2 décembre à Eaubonne dans le Val-d'Oise (95).

 

Le Sporting (Portugal) fait carton plein avec 4 victoires en 4 matchs, mais l'expérience de cette équipe a fait toute la différence et c'est plus que logique. Cela montre aux 4 équipes françaises le chemin à parcourir pour atteindre un tel niveau.

Autrmernent c'est l"équipe de Marseille qui tire son épingle du jeu avec 3 victoires et 1 défaite face au Sporting.

 

Pour rappel, les cinq équipes en lice s'affrontent dans le cadre d'un open, où le Sporting fait l'honneur d'être présent, mais uniquement les 4 équipes françaises pourront prétendre à la fin au titre de champion de France de Goalball.

Infos > phase retour masculine du championnat de France de goalball

 

Résultats 2 décembre :

Nanterre 0 - 10 Sporting 
Marseille 12 - 7 Lyon
Toulouse 14 - 9 Nanterre 
Marseille 5 - 12 Sporting 
Lyon 9 - 7 Toulouse
Nanterre 1 - 11 Marseille

Sporting 13 - 3 Toulouse 
Lyon 12 – 5 Nanterre 
Toulouse 6 – 15 Marseille
Sporting 10 – 0 Lyon

 

Classement provisoire :

1 - Sporting / 12 pts (+37)
2 - Marseille / 9 pts (+26)
3 - Lyon / 6 pts (-6)
4 - Toulouse / 3 pts (-16)
5 - Nanterre / 0 pts (-32)

 

Règlement :

Le jeu consiste à lancer un ballon pour inscrire un but. Les joueurs adverses en position d’attente, debout ou à genoux sans qu’une partie supérieure du corps ne touche le sol, attendent le tir de l’attaquant pour pouvoir déclencher leur position de défense, très souvent caractérisée par un plongeon pour faire opposition à la balle. Une fois le ballon maîtrisé, l’équipe défensive devient attaquante et dispose de temps contraint pour relancer le ballon.

 

Photo : Goalball France

Article : Coeur Handisport

Halterophilie

Posté le 29 nov, à 18h00

Championnats du Monde d'haltérophilie 2017

Mexico A Mexico (Mexique), du 02 au 08 decembre

 

L'équipe de France d'haltérophilie, sera composée de 4 haltérophiles (3 hommes et 1 femme) pour disputer les championnats du monde d'haltérophilie du 2 au 8 décembre 2017 à Mexico au Mexique.

L'effectif français est restreint mais doté de beaucoup d'expérience, ce qui est un atout important. Malgré le fait d'attendre une confirmation, la bonne surprise bien pourrait venir du plus jeune de l'effectif.

 

Souhad Ghazouani (-73 kg) a le plus beau palmarès de l'haltérohpilie française handisport en activité et sera donc la plus grande chance de médaille française aux mondiaux. En effet, avec quatre médailles au compteur des Jeux Paralympiques dont le titre de vice-championne paralympique 2016 à Rio, il y a de quoi avoir des ambitions, notamment pour confirmer et conserver son statut. De plus elle aura à coeur de remonter sur le podium aux mondiaux après son titre de championne du monde 2010.

 

Rafik Arabat (-88 kg) un des jeunese de cet effectif français et il pourrait bien en surprendre plus d'un. D'ailleurs son objectif est clair, il est de se classer parmi le top 10 des meilleurs haltérophiles mondiaux de sa catégorie. Le fait de ne pas avoir été présent aux Jeux Paralympiques de Rio 2016 pourrait être un avantage vis à vis de ses concurrents qui n'ont pas de référence au niveau international depuis plus d'un an et demi concernant le français. 

 

Patrick Ardon (-54 kg) a une belle expérience et son objectif sera de faire de son mieux et d'essayer de monter sur le podium. La concurrence est rude et son dernier podium au niveau international remonte aux championnats d'Europe 2013. Cela s'annonce compliqué notamment après l'échec des Jeux Paralympiques de Rio 2016, mais sur une compétition tout reste possible.

 

Julien Avom Mbume (-80 kg) est le plus jeune de l'effectif et il a beaucoup de potentiel, reste maintenant à confirmer son record du monde junior 2015 réalisé aux championnat d'Europe 2015. Il aborde les mondiaux avec la plus grande des concentrations, cela pourrait être le tournant positif de sa carrière sportive.

 

A savoir : L’haltérophilie handisport se limite à la pratique du développé couché.  Le mouvement international paralympique paralympique s’apparente au mouvement pratiqué par les valides. Seul le banc est spécifique pour offrir plus de stabilité aux haltérophiles handicapés de membres inférieurs.

 

Photo : CPSF

Article : Coeur Handisport

Publicité

Badminton

Posté le 26 nov, à 08h00

Championnats du Monde de badminton 2017

 Ulsan A Ulsan (Corée du Sud), du 22 au 26 novembre

 

La France remporte quatre médailles dont le titre de Lucas Mazur (1 en or, 1 en argent et 2 en bronze) aux championnats du monde de badminton du 22 au 26 novembre 2017 à Ulsan en Corée du Sud.

 

Lucas Mazur devient champion du monde (médaillé d'or) en simple hommes en catégorie SL4 en réalisant une incroyable performance voir un exploit en finale. En effet, il s'impose facilement en 2 sets et 28 minutes de jeu 21-18 21-10 face au double champion du monde en titre (2013 et 2015) Tarun Tarun (Inde). C'est le premier titre mondial pour Lucas Mazur qui prend tout simplement une formidable revanche sur son adversaire du jour aprè sa défaite en finale en 3 sets aux mondiaux 2015.

A noter que le dernier titre français de David Toupé datait des mondiaux 2013.

 

"Cette fois, j’ai réussi à tourner le match à mon avantage. Le premier set était tendu, j’étais un peu stressé et j’avais moins de réussite. Le deuxième set a été meilleur. Cette médaille, c’est la récompense de beaucoup de sacrifices et de travail à l’entrainement, donc je suis content "

 

Autrement Fabien Morat est l'unique français à être double médaillé en remportant la médaille d'argent (vice-champion du monde) en double mixte en catégorie SS6 ainsi que la médaille de bronze en double hommes en catégorie SS6.

Avec 4 médailles, la France fait mieux qu'aux mondiaux 2015 et prépare de belle manière l'entrée du badminton aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

 

Podiums France > ici / Podiums monde > ici

 

Or

Lucas Mazur s'impose en 2 sets 21-18 21-10 en finale simple SL4 face à Tarun Tarun (Inde)

Hebergeur d'image

 

Argent

Fabien Morat associé à Rebecca Bedford (Angleterre) s'incline en 2 sets 21-9 21-6 en finale du double mixte (catégorie SS6) face à la paire anglaise Rachel Choong & Andrew Martin

Hebergeur d'image

 

Bronze

Fabien Morat associé à Alexander Mekhdiev (Russie) en double hommes - catégorie SS6 

Mathieu Thomas associé à Siripong Teamarrom (Thailande) en double hommes - catégorie SL3/SL4

 

Photo : FFBad

Article : Coeur Handisport

Badminton

Posté le 25 nov, à 11h45

Championnats du Monde de badminton 2017

 Ulsan A Ulsan (Corée du Sud), du 22 au 26 novembre

 

Déjà deux médailles de bronze pour la France et deux finales demain dont Lucas Mazur en simple (catégorie SL4) aux championnats du monde de badminton du 22 au 26 novembre 2017 à Ulsan en Corée du Sud.

 

En effet, Lucas Mazur sera l'unique finaliste français en simple (catégorie SL4). En tant que finaliste il est déjà assuré de faire aussi bien voir mieux qu'aux mondiaux 2015 ou il avait été vice-champion du monde (médaillé d'argent).

Fabien Morat est assuré d'être double médaillé car il remporte la médaille de bronze en double hommes (catégorie SS6) et demain il sera l'unique finaliste français en double mixte (catégorie SS6).

Bravo à nos Bleus pour ces quatre médailles assurées. Reste à voir de quelles couleurs seront les deux dernières médailles demain. Au niveau comptable la France fait mieux que ses trois médailles aux mondiaux 2015

 

Programme 26 novembre :

Finale > Lucas Mazur en simple SL4 face à Tarun Tarun (Inde)

Finale > Fabien Morat associé à Rebecca Bedford (Angleterre) en double mixte (catégorie SS6) face à la paire anglaise Rachel Choong & Andrew Martin

 

Bronze

Fabien Morat associé à Alexander Mekhdiev (Russie) en double hommes - catégorie SS6 

Mathieu Thomas associé à Siripong Teamarrom (Thailande) en double hommes - catégorie SL3/SL4

 

Article : Coeur Handisport

Badminton

Posté le 20 nov, à 10h00

Championnats du Monde de badminton 2017

 Ulsan A Ulsan (Corée du Sud), du 22 au 26 novembre

 

Interview de Meril Loquette, membre du groupe France, qui s'apprête à disputer dans quelques heures les championnats du monde de badminton à Ulsan en Corée du Sud du 22 au 26 novembre.

 

Brièvement qui est Meril Loquette ? 

Méril Loquette, 20 ans, il pratique le badminton depuis 6 ans en club et il a intégré l'univers handisport depuis 1 an. Il est actuellment licencié au club de Maisons-Laffitte dans le département des Yvelines (78).

Autrement pour pouvoir s'entrainer, il travaille actuellement à mi-temps en tant que démonstrateur (pour Harris Wilson) aux Galeries Lafayette à Paris Haussmann et nous accorde cette interview pendant une pause, la veille de son départ.

Comme il travaille le samedi, il ne peut pas faire de compétition importante donc il joue en départemental D1 alors que son niveau lui permet de jouer en national.

Il s'entraine actuellement 1 fois par semaine au CREPS de Chatenay Malabry dans les Hauts-de-Seine en plus des séances dans son club.

 

Coeur Handisport (CH) : Lors du ton dernier tournoi international, quelle était la nature de ta blessure ?

Méril Loquette : Début septembre, je me suis blessé en plein match lors du tournoi international de Tokyo au Japon. C'était une entorse, une grosse entorse, avec deux oedèmes parce que c'était tordu à deux endroits. Elle a donc mit plus de temps qu'une simple entorse à se remettre. J'ai du rapidement mettre en place des séances de kinésithérapie 2 à 3 fois par semaine avec l'application de beaucoup de froid le soir, du coup je ne pouvais pas bouger et donc pas faire de sport, c'était frustrant.

 

CH : Tu as douté de ne pas pouvoir participer aux mondiaux ?

Méril Loquette : J'ai surtout douté quand j'étais à Tokyo pendant les première heures de la blessure, car j'avais tellement mal. Mais deux jours après en rentrant en France, je me suis dit, je vais faire cela correctement quand j'ai appris qu'il n'y avait rien de cassé, que ce n'était qu'une entorse et que j'allais pouvoir m'en remettre.

Après on ne sait jamais comment cela peut se passer, c'est plutôt aléatoire au niveau des blessures.

 

CH : Comment gères tu cette après blessure, le doute existe t'il ?

Méril Loquette : Oui exact, il existe toujours une appréhension mais le doute c'est ce qui fait que tu peux te re-blesser, car tu ne vas pas faire un bon mouvement, pas forcément au même endroit, donc il ne faut jamais trop douter pour éviter de se faire mal.

 

CH : Quel est ton état d'esprit pour aborder tes premiers championnats du monde ?

Méril Loquette : J'avoue que je stresse un peu là (appréhension palpable), je stresse car je sais que je peux faire quelque chose mais je vais devoir aller au charbon. Malgré tout je sais qui est en lice dans ma catégorie, je connais l'ensemble des joueurs, le niveau est très intense, il est quasiment valide. Cela va donc être très difficile, mais il y a moyen de décrocher une médaille je pense, sur un exploit mais c'est possible.

 

CH : Tu es aligné sur quelle(s) épreuve(s) ?

Méril Loquette : Actuellement je suis en simple, mais je souhaite faire le double hommes et le double mixte, pour avoir plus de chances de remporter une médaille. Si j'ai des partenraires en double cela va être décidé sur place, mais de base je dois  être en lice dans les trois tableaux.

 

CH : Tu penses pouvoir faire une médaille, c'est donc clairement ton objectif ?

Méril Loquette : Clairement, oui mon objectif est de monter sur un podium, peu importe dans quel tableau... Je préférerai monter sur le podium en simple car le simple est aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 dans ma catégorie SU5

 

CH : Qu'est-ce que tu as mis en place comme jeu/tactique pour jouer les mondiaux ?

Méril Loquette : Au niveau du jeu, par exemple beaucoup moins de déplacements et un jeu de raquette important, en ayant un très beau mouvement de raquette, pour ne pas m'épuiser inutilement. Par exemple, Le tout sera d'avoir un jeu au filet avec des amorties, ou il y a très peu de déplacements, ou on sollicite peu la cheville. 

Je pense que la cheville en compétition ne va pas me faire mal car j'ai plus de douleurs, donc je vais jouer comme d'habitude. Je ne profite pas de cette blessure pour perfectionner un jeu que je n'aime pas mais comme je suis pluutôt un attaquant et que je ne vais pas pouvoir attaquer puisque je ne peux pas trop me déplacer. 

 

Je m'adapte par rapport à cette situation

 

Donc je vais jouer défensif, je vais jouer au filet... D'ailleurs je ressens que je retrouve mon niveau quand même, et là j'ai un atout supplémentaire car je me suis entrainé spécifiquement au filet depuis 1 mois et demi. 

 

CH : Du coup avec cette variation de jeu, tu peux surprendre tes adversaires ?

Méril Loquette : Oui, du coup cela peut contrer mes adversaires car je suis un attaquant de base, donc si j'arrive à les faire relever au filet, je vais pouvoir ensuite attaquer, donc cette technique peut me permettre de les contrer plus facilement que prévu. C'est grâce au coach du CREPS et son analyse critique, qui me permet d'avoir le jeu que je n'avais pas avant.

J'ai cette évolution de jeu depuis début septembre ce qui correspond à mon dernier tournoi international et ma blessure.

 

Le mot de la fin de Méril Loquette : Je m'entends très bien avec l'ensemble du groupe France, il y a une bonne ambiance, d'ailleurs je m'entraine au CREPS avec Mathieu Thomas donc j'ai renforcé mes liens avec lui, du coup on va bien s'aider. 

Ma famille est très contente de ma participation, d'ailleurs mes parents voulaient venir me soutenir, mais le tarif était trop important, cela n'a pas été possible mais ils vont suivre cela attentivement sur internet. Mon club de Maisons-Laffitte me soutient également et me finance quelques déplacements donc c'est très agréable, je remercie le club pour l'attention qu'i me porte. 

 

Merci à Méril Loquette pour le temps accordé à Coeur Handisport pour cette interview ; nous souhaitons le voir briller aux championnats du monde dans la perspective de l'entrée du badminton aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

 

Article et photo : Coeur Handisport

Badminton

Posté le 16 nov, à 18h00

Championnats du Monde de badminton 2017

 Ulsan A Ulsan (Corée du Sud), du 22 au 26 novembre

 

Le groupe France de badminton sera composé de 17 badistes (4 femmes et 13 hommes) pour disputer les championnats du monde de badminton du 22 au 26 novembre 2017 à Ulsan en Corée du Sud.

 

Cette équipe a des atouts majeurs dans son effectif, elle a donc beaucoup d'ambitions et aura à coeur de briller pour montrer à l'ensemble des nations qu'il faudra compter sur la France dans la perspective de l'entrée de la discipline aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020. Il est donc important de marquer les esprits dès les mondiaux 2017.

 

Pour rappel, la France terminait les mondiaux 2015 avec 3 médailles (2 en argent et 1 en bronze). Les vices-champions du monde 2015 en simple Lucas Mazur et Faustine Noël vont tenter faire aussi bien voir mieux en remportant le titre. Tout en sachant que le dernier titre français remonte aux mondiaux 2013 acquis par David Toupé en double.

 

Les joueurs sélectionnés :
Audrey Bellia Sauvage - en WH1
Laurent Bellia - en WH2
Geoffrey Byzery - en SL3
Véronique Braud - en SL4
Xavier Debavelaere - en SL3
Stéphen Durand - en WH1
Paul Edinger - en SL4
Meril Loquette - en SU5
Sébastien Martin - en WH1
Lucas Mazur - en SL4
Fabien Morat - en SS6
Faustine Noël - en SL4
Emmanuelle Ott - en WH2
Richard Perot - en WH1
Hugo Saumier - en SL4
Mathieu Thomas - en SL3

David Toupé - en WH1

 

Article : Coeur Handisport

Volley-ball

Posté le 12 nov, à 09h00

Championnats d'Europe de volley-ball 2017

Porec A Porec (Croatie), du 06 au 11 novembre

 

La Russie réalise le doublé en remportant les deux titres de championne d'Europe, lors des championnats d'Europe de volley-ball (assis) à Porec en Croatie du 6 au 11 novembre 2017.

 

Après une troisième place en 2015, l'équipe masculine de Russie remporte le titre en s'imposant facilement en finale 3 sets à 0 face à l'Ukraine. L'exploit russe a été réalisé en demi-finale avec une victoire 3 sets à 2 face à la Bosnie-Herzégovine qui était championne d'Europe en titre 2015 et vice-championne paralympique 2016.

Dans la petite finale pour le bronze, la Bosnie-Herzégovine, s'impose logiquement 3 sets à 0 face à la Croatie.

 

En tant que vice-championne d'Europe 2015, l'équipe féminine de Russie remporte le titre en prenant sa revanche de belle manière en s'imposant en finale 3 sets à 0 face à l'Ukraine qui était championne d'Europe en titre 2015.

Dans la petite finale pour le bronze, l'équipe des Pays-Bas s'impose 3 sets à 0 face à la Finlande.

 

Résultats hommes :

Finale > Ukraine 0 - 3 Russie (18-28 14-25 17-25)

Bronze > Croatie 0 - 3 Bosnie-Herzégovine (21-25 16-25 18-25)

 

Classement final hommes :

1 - Russie

2 - Ukraine

3 - Bosnie-Herzégovine

4 - Croatie

5 - Allemagne

6 - Pays-Bas

7 - Serbie

8 - Pologne

9 - Lettonie

10 - Turquie

11 - Hongrie

12 - Italie

13 - Géorgie

________________________________

 

Résultats femmes :

Finale > Ukraine 0 - 3 Russie (11-25 14-25 10-25)

Bronze > Finlande 0 - 3 Pays-Bas (18-25 16-25 23-25) 

 

Classement final femmes :

1 - Russie

2 - Ukraine

3 - Pays-Bas

4 - Finlande

5 - Slovénie

6 - Hongrie

7 - Italie

8 - Allemagne

9 - Croatie

 

Photo : euro sitting volley

Article : Coeur Handisport

Publicité

Boccia

Posté le 02 nov, à 18h50

Championnats d'Europe de boccia 2017

Povoa A Povoa (Portugal), du 25 octobre au 02 novembre

 

L'équipe de France de boccia composée de 3 joueurs peut nourrir des regrets et de la déception à la fin des championnats d'Europe BiSFed de boccia, du 25 octobre au 2 novembre 2017 à Povoa au Portugal.

 

La Grande-Bretagne se distingue particulièrement en terminant à la premèire place au classement des médailles avec 5 médailles dont 3 titres. Le Portugal termine deuxième et la Russie complète le podium.

 

Podiums monde > ICI

 

Dans l'épreuve par équipe "Paire BC3", la France était dans la poule la plus complexe avec le Danermak, l'Espagne, la Grande-Bretagne et le Portugal. Il fallait terminer aux deux premières places pour accéder aux demi-finales.

Avec trois défaites et une belle victoire 4-1 face à la Grande-Bretagne (qui termine finaliste), c'est l'élimination française.

 

Résultats en individuel BC3

Sonia Heckel (Ludres Handisport) - Elimination en 1/8 de finale (après 2 victoires et 1 défaite en poule)
Samir Van der Becken (Handisport Ladapt Cambrai) - Elimination en 1/8 de finale (après 1 victoire et 1 défaite en poule)
Rodrigue Brenek (Handisport Ladapt Cambrai) - Elimination lors des poules (3 défaites)

 

Dans le bilan des championnats d'Europe, il doit forcément y avoir des regrets et de la déception pour les français malgré une belle et encouragente victoire face à la Grande-Bretagne.

Ils vont rapidement devoir retourner à l'entrainement dans la perspective des prochaines compétitions dont les mondiaux 2018.

 

Classement des médailles :

1 - Grande-Bretagne / 5 médailles dont 3 titres

2 - Portugal / 3 médailles dont 2 titres

3 - Russie / 4 médailles dont 1 titre

 

La Boccia c'est quoi ?

Pratiquée en fauteuil roulant, cette discipline sportive exige précision et contrôle musculaire. La présence autorisée d’un assistant, ainsi que l’utilisation d’une rampe, permettent aux personnes dont la mobilité des membres supérieurs est particulièrement limitée ou altérée, de pratiquer cette activité jusqu’au niveau international.

Plus d'informations sur la boccia > ici

 

Photo : Boccia France

Article : Coeur Handisport

Badminton

Posté le 30 oct, à 10h00

Tournoi international de badminton 2017

Colorado Springs A Colorado Springs (Etats-Unis), du 26 au 29 octobre

 

Les badistes français font le plein de confiance en remportant 5 médailles à trois semaines des championnats du monde, lors du tournoi international de badminton à Colorado Springs aux Etats-Unis du 26 au 29 octobre.

 

Mathieu Thomas et David Toupé réalisent le doublé avec une médaille en simple et en double, Lucas Mazur était engagé uniquement en simple et remporte le bronze. On peut noter la toute première médaille au niveau international de Guillaume Gailly qui remporte l'or en double avec Mathieu Thomas.

 

Cela permet à Lucas MazurMathieu Thomas et David Toupé de faire le plein de confiance en montant sur le podium tout en insufflant une bonne dynamique à l'approche des mondiaux 2017 en Corée.

 

>>>   Podiums frrançais > ici / Podiums monde > ici   <<<

 

Or

Mathieu Thomas et Guillaume Gailly en double hommes SL3/SL4

 

Bronze

Mathieu Thomas en simple hommes SL3

Lucas Mazur en simple hommes SL4

David Toupé en simple homme WH1

David Toupé et Amir Levi (Iseael) en double hommes WH1/WH2

 

Photo : France parabadminton

Article : Coeur Handisport

Boccia

Posté le 25 oct, à 18h40

Championnats d'Europe de boccia 2017

Povoa A Povoa (Portugal), du 25 octobre au 02 novembre

 

L'équipe de France de boccia est composée de 3 joueurs (2 hommes et 1 femme) pour disputer les championnats d'Europe BiSFed de boccia, du 25 octobre au 2 novembre à Povoa au Portugal.

 

Près de 120 athlètes, représentants 21 pays vont se confronter en individuel et par équipe dans différentes catégories. Il faut répondre présent dès maintenant dans la perspective des Jeux Paralympiiques de Tokyo 2020.

Sophie Ternel - Directrice sportive «  Nous avons manqué de peu Rio 2016 et nous avons le Japon en vue. Ces championnats d’Europe sont qualificatifs pour les mondiaux 2018 d’août prochain qui seront un rendez-vous à ne pas manquer. Nous nous y préparons déjà. Mais chaque chose en son temps. Soyons performants sur cette compétition continentale et l’on pourra parler de l’avenir. »

Lire l'entretien en intégralité > ici

 

La Boccia c'est quoi ?

Pratiquée en fauteuil roulant, cette discipline sportive exige précision et contrôle musculaire. La présence autorisée d’un assistant, ainsi que l’utilisation d’une rampe, permettent aux personnes dont la mobilité des membres supérieurs est particulièrement limitée ou altérée, de pratiquer cette activité jusqu’au niveau international.

Plus d'informations sur la boccia > ici

 

Les français en lice :

Sonia Heckel (Ludres Handisport) - en catégorie BC3
Samir Van der Becken (Handisport Ladapt Cambrai) - catégorie BC3
Rodrigue Brenek (Handisport Ladapt Cambrai) - catégorie BC3

 

Photo : Boccia France

Article : Coeur Handisport

Danse

Posté le 24 oct, à 10h00

Championnats du Monde de danse 2017

Malle A Malle (Belgique), du 21 au 22 octobre

 

Les danseurs ukrainiens font sensation en remportant neuf titres aux championnats du monde de danse en fauteuil à Malle en Belgique le 21 et 22 octobre 2017.

 

Pendant deux jours, 170 danseurs de 22 pays étaient en lice dans les 18 épreuves de danse que cela soit en solo ou duo (couple). A l'issue de la compétition on peut dire que l'Ukraine écrase la concurrence en remportant 9 titres sur 18, soit la moitié. L'ukrainienne Olena Chynka se distingue particulièrement en remportant 4 titres, 2 en solo et 2 en duo mais cette performance n'est pas le fait marquant du week end.

 

En effet, l'Ukrainien Ivan Sivak a célébré une victoire émouvante en solo le samedi 21 octobre.
Bien qu'il ne s'agisse pas de son premier titre mondial, la médaille d'or de Sivak dans la catégorie 2 masculine était sa première sans sa femme Nadia, malheureusement décédée il y a un an avant les championnats d'Europe 2016 à Kosice en Slovaquie. Ensemble, ils ont remporté quatre titres mondiaux et plusieurs titres européens.
 
"Tout d'abord, je suis très confus parce que j'ai beaucoup de sentiments à l'intérieur, mais pour le moment je suis très heureux", a déclaré Sivak, qui participait pour la première fois aux championnat du monde masculin en solo.
"Je veux dédier cela, pas seulement la médaille, mais chaque jour de ma vie, chaque chose que j'ai faite et que je fais, je voudrais la lui dédier. Elle était le centre de ma vie. Et je suis très heureux d'avoir une fille qui lui ressemble - ils sont comme deux gouttes d'eau, ils se ressemblent donc beaucoup. Chaque jour de ma vie je me souviens de Nadia."

 

Classement des médailles top 3 :

1 - Ukraine / 17 médailles dont 9 titres

2 - Corée du Sud / 7 médailles dont 2 titres

3 - Biélorussie / 3 médailles dont 2 titres

 

Podiums > Mondiaux Danse 2017

 

Photo : Peter Testelmans

Article : Coeur Handisport

Roller

Posté le 16 oct, à 18h45

Paris Rollers Marathon 2017

Paris A Paris (France), le 15 octobre

 

Stéphane Lesueur non voyant depuis l'âge de 4 ans (accompagné de son entraîneur et guide) réalise une très belle performance en terminant le Paris Rollers Marathon de 42 km en 1 heure 37 minutes et 52 secondes. 

 

2800 patineurs ont pris le départ de la première édition du Paris Rollers Marathon ce dimanche 15 octobre 2017. Les vagues successives des patineurs élites, des sportifs, duos et loisirs se sont élancées du pied de la Tour Eiffel pour une course inédite empruntant les quais de Seine et les voies sur berge.

Le parcours était de deux boucles de 21 km avec une ligne de départ tracée sur le pont d'Iena aux pieds ee la Tour Eiffel et face au Trocadéro, avec un passage par la place de la Concorde, l'île de la Cité ou encore le Quai d'Orsay.

A savoir : habituellement sur un marathon officiel, la boucle est de 2 km, cela permet d'appréhender beaucoup plus facilement le parcours et le nombre de participants est de maximum 300 patineurs. 

 

Ce rendez-vous était incontournable pour Stéphane Lesueur passionné de roller et qui était l'unique non voyant au départ de cette course, en duo avec Baudoin Patinier (entraîneur et guide). L'objectif était de prendre du plaisir mais surtout de terminer la course avec un temps maximum de 1 heure 50. 

Malgré le temps idéal avec des conditions climatiques exceptionnellement douces, la difficulté était de taille pour le duo. En effet il fallait gérer le fait de ne pas connaître le parcours mais aussi le fait de rouler avec une foule et autant de patineurs. 

 

Baudoin Patinier disait juste avant la course "On va devoir être vigilant aussi par rapport aux autres, car avec Stéphane on ne prend pas forcément les mêmes trajectoies que les autres patineurs"

Stéphane Lesueur poursuivait en disant "J'ai une entière confiance en mon guide et je sais que j'ai pas de question à me poser"

 

Pour le duo, la plus grosse difficulté du parcours pendant la course était les pavés au niveau de la place de la Concorde, qui perturbait considérablmeent au niveau des appuis, cela a fait perdre du temps et des places. Et Stéphane nous confiait qu'il y avait un effort important à fournir au niveau des sorties de tunnels avec des pentes d'une longueur considérable.

 

"Notre record est de 1 heure et 31 minutes au marathon de Dijon, là on ne fait que 6 minutes de plus (1 heure 37 minutes et 52 secondes) avec de telles conditions, c'est un temps exceptionnel" Stéphane Lesueur

Vitesse moyenne de 24,85 km/h

 

Mon guide Baudoin, devait parler beaucoup plus, car on ne connsaisait pas le parcours, il utilisait beaucoup plus d'énergies que moi, car toutes les 20 secondes il me donnait une indication alors qu'il est compliqué de parler en plein effort surtout pendant 1 heure 37. Il fallait qu'il se concentre sur son propre patinage, sur les trajectoires, qu'il me gère derrière... Physiquement et psychologiquement c'est plus compliqué pour lui car il doit toujours être en alerte pour anticiper les choses. 

 

"Aujourd'hui la sensibilidation que l'on fait sur la handicap, cela permet aussi de sensibiliser les jeunes et de faire en sorte qu'une personne comme Stéphane plus tard trouve facilement un club, qu'il puisse faire du sport, pratiquer. Car aujourd'hui c'est difficile de trouver des clubs, de pratiquer quand on est en situation de handicap" Baudoin Patinier

 

Malgré les nombreuses courbatures, Stéphane Lesueur retourne à l'entrainement dès le mardi 17 octobre et envisage déjà de s'aligner au Paris Rollers Marathon 2018. 

 

Article et photo : Coeur Handisport

Publicité

page

Articles par page

Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2017 Coeur Handisport
Publicités
Logo Coeur Handisport version 2017

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message