Badminton

Mondiaux badminton : Méril Loquette veut monter sur un podium malgré sa récente blessure

Posté le 20 nov, à 10h00

Championnats du Monde de badminton 2017

A Ulsan (Corée du Sud), du 22 au 26 novembre

 

Interview de Meril Loquette, membre du groupe France, qui s'apprête à disputer dans quelques heures les championnats du monde de badminton à Ulsan en Corée du Sud du 22 au 26 novembre.

 

Brièvement qui est Meril Loquette ? 

Méril Loquette, 20 ans, il pratique le badminton depuis 6 ans en club et il a intégré l'univers handisport depuis 1 an. Il est actuellment licencié au club de Maisons-Laffitte dans le département des Yvelines (78).

Autrement pour pouvoir s'entrainer, il travaille actuellement à mi-temps en tant que démonstrateur (pour Harris Wilson) aux Galeries Lafayette à Paris Haussmann et nous accorde cette interview pendant une pause, la veille de son départ.

Comme il travaille le samedi, il ne peut pas faire de compétition importante donc il joue en départemental D1 alors que son niveau lui permet de jouer en national.

Il s'entraine actuellement 1 fois par semaine au CREPS de Chatenay Malabry dans les Hauts-de-Seine en plus des séances dans son club.

 

Coeur Handisport (CH) : Lors du ton dernier tournoi international, quelle était la nature de ta blessure ?

Méril Loquette : Début septembre, je me suis blessé en plein match lors du tournoi international de Tokyo au Japon. C'était une entorse, une grosse entorse, avec deux oedèmes parce que c'était tordu à deux endroits. Elle a donc mit plus de temps qu'une simple entorse à se remettre. J'ai du rapidement mettre en place des séances de kinésithérapie 2 à 3 fois par semaine avec l'application de beaucoup de froid le soir, du coup je ne pouvais pas bouger et donc pas faire de sport, c'était frustrant.

 

CH : Tu as douté de ne pas pouvoir participer aux mondiaux ?

Méril Loquette : J'ai surtout douté quand j'étais à Tokyo pendant les première heures de la blessure, car j'avais tellement mal. Mais deux jours après en rentrant en France, je me suis dit, je vais faire cela correctement quand j'ai appris qu'il n'y avait rien de cassé, que ce n'était qu'une entorse et que j'allais pouvoir m'en remettre.

Après on ne sait jamais comment cela peut se passer, c'est plutôt aléatoire au niveau des blessures.

 

CH : Comment gères tu cette après blessure, le doute existe t'il ?

Méril Loquette : Oui exact, il existe toujours une appréhension mais le doute c'est ce qui fait que tu peux te re-blesser, car tu ne vas pas faire un bon mouvement, pas forcément au même endroit, donc il ne faut jamais trop douter pour éviter de se faire mal.

 

CH : Quel est ton état d'esprit pour aborder tes premiers championnats du monde ?

Méril Loquette : J'avoue que je stresse un peu là (appréhension palpable), je stresse car je sais que je peux faire quelque chose mais je vais devoir aller au charbon. Malgré tout je sais qui est en lice dans ma catégorie, je connais l'ensemble des joueurs, le niveau est très intense, il est quasiment valide. Cela va donc être très difficile, mais il y a moyen de décrocher une médaille je pense, sur un exploit mais c'est possible.

 

CH : Tu es aligné sur quelle(s) épreuve(s) ?

Méril Loquette : Actuellement je suis en simple, mais je souhaite faire le double hommes et le double mixte, pour avoir plus de chances de remporter une médaille. Si j'ai des partenraires en double cela va être décidé sur place, mais de base je dois  être en lice dans les trois tableaux.

 

CH : Tu penses pouvoir faire une médaille, c'est donc clairement ton objectif ?

Méril Loquette : Clairement, oui mon objectif est de monter sur un podium, peu importe dans quel tableau... Je préférerai monter sur le podium en simple car le simple est aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 dans ma catégorie SU5

 

CH : Qu'est-ce que tu as mis en place comme jeu/tactique pour jouer les mondiaux ?

Méril Loquette : Au niveau du jeu, par exemple beaucoup moins de déplacements et un jeu de raquette important, en ayant un très beau mouvement de raquette, pour ne pas m'épuiser inutilement. Par exemple, Le tout sera d'avoir un jeu au filet avec des amorties, ou il y a très peu de déplacements, ou on sollicite peu la cheville. 

Je pense que la cheville en compétition ne va pas me faire mal car j'ai plus de douleurs, donc je vais jouer comme d'habitude. Je ne profite pas de cette blessure pour perfectionner un jeu que je n'aime pas mais comme je suis pluutôt un attaquant et que je ne vais pas pouvoir attaquer puisque je ne peux pas trop me déplacer. 

 

Je m'adapte par rapport à cette situation

 

Donc je vais jouer défensif, je vais jouer au filet... D'ailleurs je ressens que je retrouve mon niveau quand même, et là j'ai un atout supplémentaire car je me suis entrainé spécifiquement au filet depuis 1 mois et demi. 

 

CH : Du coup avec cette variation de jeu, tu peux surprendre tes adversaires ?

Méril Loquette : Oui, du coup cela peut contrer mes adversaires car je suis un attaquant de base, donc si j'arrive à les faire relever au filet, je vais pouvoir ensuite attaquer, donc cette technique peut me permettre de les contrer plus facilement que prévu. C'est grâce au coach du CREPS et son analyse critique, qui me permet d'avoir le jeu que je n'avais pas avant.

J'ai cette évolution de jeu depuis début septembre ce qui correspond à mon dernier tournoi international et ma blessure.

 

Le mot de la fin de Méril Loquette : Je m'entends très bien avec l'ensemble du groupe France, il y a une bonne ambiance, d'ailleurs je m'entraine au CREPS avec Mathieu Thomas donc j'ai renforcé mes liens avec lui, du coup on va bien s'aider. 

Ma famille est très contente de ma participation, d'ailleurs mes parents voulaient venir me soutenir, mais le tarif était trop important, cela n'a pas été possible mais ils vont suivre cela attentivement sur internet. Mon club de Maisons-Laffitte me soutient également et me finance quelques déplacements donc c'est très agréable, je remercie le club pour l'attention qu'i me porte. 

 

Merci à Méril Loquette pour le temps accordé à Coeur Handisport pour cette interview ; nous souhaitons le voir briller aux championnats du monde dans la perspective de l'entrée du badminton aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

 

Article et photo : Coeur Handisport

Avec : Meril Loquette.
Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2017 Coeur Handisport
Publicités

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message