Basket-Ball

Jeux Paralympiques 2024 : Changer le regard sur le handicap

Posté le 10 nov, à 20h00

Jeux Paralympiques d'été 2024

A Paris (France), du 04 au 15 septembre

 

Le président du Comité International Paralympique (IPC), Andrew Parsons, était en visite à Paris ce vendredi 10 novembre pour la première fois depuis l'obtention des Jeux de 2024, qui se dérouleront du 4 au 15 septembre.

 

Durant la matinée Andrew Parsons assistait en compagnie du Premier ministre Edouard Philippe, de la ministre des Sports Laura Flessel et de Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées auprès du Premier ministre, à une séquence de « sport partagé » à laquelle participaient des athlètes paralympiques*, des responsables de fédérations et des élèves du collège Dora Maar de Saint-Denis (93).

 

Sur la photo, on peut voir le Premier ministre Edouard Philippe donner le coup d'envoi d'un match de basket fauteuil avec la participation de la première section sportive de basket fauteuil sport-études qui a été créée depuis la rentrée en Seine-et-Marne. Dix jeunes, scolarisés de la 6e à la terminale, ont intégré cette section unique en France qui repose sur le club de Meaux.

 

Point presse - Edouard Philippe (Premier ministre) :

"Nous avons décidé après un échange à l’hôtel de Matignon avec la Ministre des Sports (Laura Flessel) et la Secrétaire d’Etat en charge du handicap (Sophie Cluzel), nous avons décidé de venir visiter cet équipement parce qu’il me semblait à la foi passionnant dans la mesure il ou va être intégré à l’offre des Jeux en 2024, il sera sur le village, il sera utilisé comme une zone d’entrainement, par ce qu’il est à la frontière entre le monde scolaire et le monde à l’extérieur de l’école et parce qu’il nous a donné l’occasion de voir la pratique, trois pratiques sportives différentes, l’escalade, la boccia et le basket joués à haut niveau par de jeunes athlètes et découverts par des enfants qui ne sont pas atteint d’un handicap mais qui peuvent s’initier à cette pratique sportive qui est exigeante, ils le disent eux-mêmes, c’est difficile, c’est sportif et c’est une excellente façon de changer leur regard sur à la foi le handicap et la pratique sportive qui est permis par les athlète en situation de handicap.

 

Au fond pour nous c’est l’occasion de dire combien on est heureux d’accueillir les Jeux en 2024 et combien les Jeux Paralympiques sont une composante à part égale des Jeux Olympiques, nous voulons que ce soit une réussite, nous voulons que ce soit un succès d’organisation bien entendu, nous voulons aussi que ce soit une opportunité à travers, on le dit souvent l’héritage, c'est-à-dire ce qui doit rester des Jeux Olympiques, mais aussi à travers la place que les personnes en situation de handicap peuvent prendre et le regards qui peut changer sur ce qu’elles apportent à la société, ce qu’elles sont capables de faire, les richesse qu’elles sont capables de transmettre et les joies qu’elles sont capables de procurer.

Et donc c’est une belle matinée ; j’observe d’ailleurs que tous ceux qui sont ici sont à la fois impressionnés et impatients, impressionnés pas les talents sportifs et impatients de voir 2024 et ses Jeux Paralympiques être organisés à Paris et être, je le crois, en tous les cas tout va être fait pour, un très grand succès."

 

Marie-Amelie Le Fur (athlétisme), David Smetanine (natation), Perle Bouge (Aviron), Gwladys Lemoussu (triathlon)

 

Article et photo : Coeur Handisport

Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2017 Coeur Handisport
Publicités

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message