Judo

Déficients visuels

En judo, seuls les athlètes déficients visuels sont éligibles. On retrouve donc des athlètes atteints :

- d'une cécité légère (B3 : malvoyant présentant une acuité inférieure à 6/60 et/ou un champ inférieur à 20°)

- d'une cécité sévère (B2 : malvoyant présentant une acuité inférieure à 2/60 et/ou un champ inférieur à 5°)

- d'une cécité totale (B1 : aveugle)

Dès le début du combat et à chaque arrêt, les athlètes se mettent en garde installée. La saisie du kimono de l'adversaire doit être constante. A chaque rupture complète du contact, le combat est arrêté, il en résulte un combat plus long et fractionné.

La prise de garde y joue un rôle primordial. Les sorties de zone de combat ne sont pas sanctionnées.

Du fait de la cécité, les athlètes ne peuvent pas se fier au tableau d'affichage pour connaitre le temps restant et le score au cours du combat. Les entraineurs les renseignent depuis leur position au bord du tapis.

La difficile mais décisive prise d'information pour assurer son équilibre, agir et réagir demande un effort de concentration décuplé par la déficience visuelle et d'autant plus compliqué avec la fatigue du combat.

Judo

Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2017 Coeur Handisport
Publicités

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message