Ski/Glace

page

Articles par page

Ski alpin

Posté le 11 dec, à 18h50

Jeux Paralympiques d'hiver 2018

Pyeongchang A Pyeongchang (Corée du Sud)

 

Les médailles des Jeux Paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018, inspirées par les traditions et la culture coréennes, ont été dévoilées ce lundi.

 

Les médailles des Jeux Paralympiques 2018, tout comme celles des Jeux Olympiques, s'inspirent de la culture coréenne et de son alphabet, le hangeul (système d’écriture le plus scientifique au monde) a fait savoir le comité d'organisation de la compétition. Elles sont l’œuvre du dessinateur industriel Lee Suk-woo.

 

Elles mesurent 92,5 mm de diamètre et 9,42 mm d’épaisseur. La lanière des médailles paralympiques, de couleurs bleu sarcelle et rouge clair, est similaire à celle des Jeux Olympiques, en cela qu’elles sont toutes deux décorées de motifs de flocons de neige tissés sur du «Gapsa», une étoffe utilisée dans les habits traditionnels coréens, les hanbok.

Cent trente-trois médailles seront distribuées pendant les Jeux paralympiques, dans 6 sports et 80 épreuves.

 

«Les médailles des Jeux Paralympiques de PyeongChang 2018 sont un symbole d'égalité, de créativité, de culture et de passion», a déclaré Lee Hee-beom, président du comité d'organisation des Jeux. «Le travail de conception et de fabrication des médailles a été de tout premier plan et nous attendons avec impatience le moment où la première médaille sera attribuée au meilleur athlète paralympique l'année prochaine.»

 

Plus de détails

Médailles : hangeul, le système d’écriture le plus scientifique au monde

L’avers des médailles représente en braille les mots « PyeongChang 2018 » conformément aux règles des Jeux Paralympiques reproduisant le symbole des Jeux Paralympiques, « Agitos ».

Le côté des médailles présente les consonnes du hangeul « ㅍㅇㅊㅇㄷㅇㄱㅍㄹㄹㅁㅍㄱㅇㄱㅇㅇㄹㅍㄹ » utilisées dans « Jeux Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 » créant un effet tridimensionnel.

Le revers des médailles comporte les emblèmes et la description des épreuves des Jeux de PyeongChang.

 

Ruban : hanbok, le costume traditionnel coréen

Le ruban est fait de gapsa, un textile coréen traditionnel utilisé pour fabriquer le hanbok, le costume traditionnel coréen. Léger, aéré et semi-transparent, le gapsa est une étoffe distinguée.

Les consonnes du hangeul alignées en forme de fleur de neige sont imprimées sur le ruban avec une méthode traditionnelle. « Les Jeux Paralympiques de PyeongChang 2018 » et l’emblème paralympique y sont également brodés.

 

Coffret : hanok, la maison traditionnelle coréenne

Le coffret en bois est inspiré du hanok, la maison traditionnelle coréenne, et reflète en termes modernes les courbes sobres et élégantes du toit de ce dernier.

 

Communiqué : PyongChang 2018

Ski alpin

Posté le 05 dec, à 17h15

Jeux Paralympiques d'hiver 2018

Pyeongchang A Pyeongchang (Corée du Sud)

 

La skieuse Marie Bochet a été désignée, mardi 5 décembre, porte-drapeau de la délégation française pour les Jeux Paralympiques d'hiver de 2018, qui auront lieu à PyeongChang, en Corée du Sud, du 9 au 18 mars. Cette désignation intervient à 100 jours du début de la compétition.

 

L'annonce a été faite à l'occasion d'une conférence organisée au bois de Vincennes, au Chalet de la porte jaune à Paris, en présence de la ministre des Sports Laura Flessel, du président du comité d'organisation des Jeux de Paris 2024 Tony Estanguet et de Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge du handicap.

 

Article > Liste des premiers sélectionnés pour les Jeux Paralympiques 2018

 

Âgée de 23 ans, Marie Bochet succède à Vincent Gauthier-Manuel en tant que porte drapeau aux Jeux Paralympiques d'hiver. Elle dispose d'un palmarès impressionnant en ski alpin dont 15 médailles d'or aux championnats du monde. Lors des Jeux Paralympiques d'hiver de Sotchi en 2014, elle était devenue la toute première sportive française à décrocher quatre médailles d'or.

Maintenant à elle de faire aussi bien sur les pistes sud-coréennes, même si son calendrier s’annonce bien chargé, puisque la descente se déroulera notamment au lendemain de la cérémonie d’ouverture.

 

Sur son compte Twitter, Marie Bochet s'est déclarée "fière, émue et honorée"d'être désignée porte-drapeau. "Difficile de ne pas être submergée par l'émotion", a précisé la skieuse née à Chambéry (Savoie) avec une agénésie [absence de formation d'un organe] de l'avant-bras gauche.

 

Photo : Coeur Handisport

Ski alpin

Posté le 21 sep, à 20h00

Jeux Paralympiques d'hiver 2018

Pyeongchang A Pyeongchang (Corée du Sud)

 

Les noms des sept premiers sélectionnés pour les Jeux Paralympiques de PyeongChang 2018 (9 au 18 mars) sont désormais connus ! Le comité paralympique de sélection s’est réuni afin d’analyser les propositions de la Fédération Française Handisport (FFH), aux Jeux Paralympiques de PyeongChang.

 

Après avoir entendu la FFH, le Comité paralympique de sélection du CPSF a émis un avis favorable sur les propositions de sélection des sportifs ayant rempli les critères de performance qui étaient imposés cette saison pour prétendre participer aux Jeux Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018. La sélection de ces sportifs par la FFH, et leur inscription aux Jeux Paralympiques de PyeongChang 2018 par le CPSF, ne deviendront cependant définitives que sous réserve du respect par chacun d’eux de l’ensemble des critères de qualification fixés par l’IPC, des grands principes de sélections du CPSF, ainsi que des critères de sélection fixés par la Fédération Française Handisport.

 

Ski alpin

Arthur Bauchet, catégorie LW3, club des sports d'hiver du Briançonnais (05)

Marie Bochet, catégorie LW6/8-2, Albertville handisport (73)

 

Ski nordique

Anthony Chalençon, catégorie B1, ski club Morzine-Avoriaz (74)

Thomas Clarion, catégorie B1, handicap-sports-loisir Bonneville (74)

Benjamin Daviet, catégorie LW 2, handisport annecien (74)

 

Snowboard

Cécile Hernandez, catégorie SB-LL1, Les Angles (66)

Maxime Montaggioni, catégorie SB UL, Anices handisport (06)

 

A retenir :

Le 5 décembre prochain aura lieu le J-100 avant les Jeux Paralympiques de Pyeongchang 2018, temps fort au cours duquel seront présentés l’Equipe de France paralympique et le porte-drapeau de la délégation tricolore.

 

Photo : Ramil Sitdikov

Communiqué ; CPSF

Ski alpin

Posté le 29 mai, à 18h00

Jeux Paralympiques d'hiver 2018

Pyeongchang A Pyeongchang (Corée du Sud)
 
Pour pouvoir envoyer des athlètes aux Jeux paralympiques 2018 en Corée, la Russie doit prouver qu'elle a fait le ménage en matière de dopage, explique le président du CIP Philip Craven dans son interview exclusive à RT.
 
Philip Craven est un acien athlète britannique. Il est le deuxième et actuel président du Comité International Paralympique (CIP).
 
RT : Y-a-t-il eu des progrès effectués en ce qui concerne le respect des critères de l'Agence mondiale antidopage par le Comité paralympique russe ?
 
Philip Craven (P. C.) : Comme vous le savez, nous avons créé un groupe de travail composé de cinq personnes pour assurer le lien avec le Comité Paralympique Russe (CPR). Son responsable indépendant, Andy Parkinson, a annoncé lors de la dernière conférence de presse que des progrès significatifs avaient été observés. Il existe une atmosphère de coopération lors des réunions. Une feuille de route a été adoptée par le Comité paralympique russe, en coopération avec le groupe de travail. Certains points de cette feuille de route ont déjà été menés à bien. Mais maintenant, il faut voir quelles mesures ont été prises, quelles actions concrètes ont été menées par la Russie pour prouver au monde paralympique et au monde sportif en général que cette situation ne se reproduira pas. Ce dont parlait le rapport de Richard McLaren était affreux pour le monde du sport et pour le sport russe, cela doit donc changer.
 
« Nous attendons maintenant des actions de la part d’autres autorités pour soutenir les propos du CPR et pour nous dire : les choses vont changer en Russie ».
 
RT : L’un des points qui ont été mentionnés lors de la conférence, c’est qu’il semble que bien que le Comité paralympique russe ait fait tout son possible, certains critères ne sont pas de son ressort. On ne comprend pas exactement de quoi il s’agit. Que manque-t-il exactement ?
 
P. C. : Encore une fois, nous ne savons pas en détail comment fonctionne l’Etat russe. Et pourtant, nous avons eu l'honneur – je le souligne, l'honneur – d'avoir reçu la visite de plusieurs députés de la Douma [le Parlement russe], une délégation dirigée par Viatcheslav Fétisov, qui est au passage un bon ami, nous étions en 2003 tous les deux membres du Conseil de fondation à Montréal. J’ai appris lors de cette réunion que Viatcheslav Fétisov était quelque peu étonné par certaines informations que nous lui avions présentées à la fin de notre entrevue, parce qu’il insistait pour savoir exactement ce qui s’était passé. Ces informations lui ont donc été fournies, et nous attendons à présent des actions de la part d’autres autorités – autres que le CPR – pour soutenir les propos du CPR et pour nous dire : les choses vont changer, les choses vont changer en Russie.
 
RT : D'autres approches plus radicales sont évoquées, allant même jusqu'à une possible interdiction totale pour les athlètes paralympiques russes. Dans ce contexte, ne seraient-ce pas des innocents qui en pâtissent au bout du compte ? Quel message adresser à ceux qui prennent la décision finale ?
 
P. C. : La seule chose que je dirai à propos du Comité international olympique (CIP) par rapport à nous, c’est que notre structure est très différente. La structure d’adhésion du Comité international paralympique consiste en des comités paralympiques nationaux, des sports qui sont indépendants du CIP et des quatre fédérations fondatrices, ainsi que des régions aussi. Alors, la seule organisation à laquelle nous pouvons nous adresser dans cette situation c’est notre membre qui est le Comité paralympique russe.
 
« Nous pensons à tous les para-athlètes dans le monde, et nous sommes conscients de la possibilité que certains athlètes russes peuvent ne pas être impliqués dans cela ».
 
En ce qui concerne les athlètes, vous trouverez sur notre site web une déclaration de Chelsey Gotell, présidente du Conseil des athlètes du CIP, qui montre clairement que nous pensons à tous les para-athlètes dans le monde, et sommes conscients de la possibilité que certains athlètes russes peuvent ne pas être impliqués dans tout cela. Mais toute cette situation était tellement sérieuse qu’il n’y avait aucune autre option pour nous que faire ce que nous avons fait. Et nous sommes obligés de maintenir cette relation et cette suspension jusqu’à ce que nous voyions des changements majeurs se produire.
 
RT : D'après les dernières évolutions de la situation, pensez-vous que les athlètes paralympiques russes ont une chance de voir les Jeux olympiques d'hiver de 2018 ?
 
P. C. : J’estime que c’est pour cette raison que cette conférence de presse a été convoquée. Le temps presse, après quoi ce sera presque impossible. Et la date butoir vers laquelle ces changements importants doivent avoir lieu, doivent être visibles et doivent avoir été validés, c’est début septembre.
 
RT : Est-on sur la bonne voie, selon votre évaluation personnelle ?
 
P. C. : Je n’ai jamais eu d’opinion personnelle sur le sujet. C’est le Conseil d’administration du CIP qui a pris la décision, je ne suis qu'un porte-parole. Nous souhaitons que les athlètes russes puissent participer aux compétitions à Pyeongchang. Mais il reste beaucoup de travail à faire pour que cela soit le cas.
 
Photo : Alexander Demianchuk

Ski alpin

Posté le 18 mar, à 20h20

Championnats du Monde de ski alpin 2017 (sourds)

Innerkrems A Innerkrems (Autriche)

 

Les skieurs français Nicolas Sarremejane et Thomas Luxcey terminent en beauté en réalisant un très beau doublé or et argent en slalom lors de la dernière course des champonnats du monde de ski alpin (sourds) à Innerkrems en Autriche du 13 au 18 mars.

Thomas Luxcey réalise le meilleur temps de la première manche en étant le seul à descendre sous les 46 secondes en 45.64, mais Nicolas Sarremejane contre attaque avec une seconde manche de haut vol en étant le seul à descendre sous les 45 secondes en 44.63. La lutte française fut vraiment intense et finalement c'est Nicolas Sarremejane qui s'impose avec 9 centièmes d'avance sur Thomas Luxcey.

Au final les français remporte 6 médailles dont 2 en or, c'est autant au niveau comptable que les mondiaux 2013 mais mieux car il y a une médaille d'or de plus.

 

Les médailles françaises > Mondiaux 2017

 

Podium slalom hommes (sourds) :

1-Nicolas Sarremejane (France) - 1:31.03

2-Thomas Luxcey (France) - 1:31.12

3-Kodai Nakamura (Japon) - 1:31.84

Hebergeur d'image

 

 

Article : Coeur Handisport

Publicité

Ski alpin

Posté le 18 mar, à 08h00

Epreuve coupe du Monde de ski alpin 2017

PyeongChang A PyeongChang (Corée du Sud)

 

Les skieurs français terminent en beauté avec une brillante victoire de Marie Bochet, une nouvelle médaille d'argent pour Arthur Bauchet et une médaille de bronze pour Yohan Taberlet en slalom, lors de la cinquième et dernière course de l'épreuve de coupe du monde de ski alpin à PyeongChang en Corée du Sud (12 au 18 mars).

Marie Bochet termine parfaitement la saison 2016-2017 en réalisant tout simplement le Grand Chelem, avec 5 victoires en 5 courses en Corée à un an des Jeux Paralympiques d'hiver. Arthur Bauchet est dans la continuité avec 2 médailles d'or et 2 en médailles d'argent et la belle surprise vient de Yohan Taberlet, qui signe son premier podium en coupe du monde de la saison.

Les skieurs français remportant 10 médailles dont 7 en or en Corée. 

 

Les médailles françaises > CdM PyeongChang 2017

 

Podium slalom - femmes (debout) :

1-Marie Bochet (France) - 1:42.03

2-Andrea Rothfuss (Allemagne) - 1:49.77

3-Anna Jochemsen (Pays-Bas) - 1:50.88

Hebergeur d'image

 

Podium slalom - hommes (debout) :

1-James Stanton (Etats-Unis) - 1:33.90

2-Arthur Bauchet (France) - 1:34.44

3-Martin Wuerz (Autriche) - 1:36.56

Hebergeur d'image

 

Podium slalom - hommes (assis) :

1-Takeshi Suzuki (Japon) - 1:30.70

2-Jeroen Kampschreur (Pays-Bas) - 1:32.28

3-Yohan Taberlet (France) - 1:36.01

Hebergeur d'image

 

Classement des français en slalom :

1ère - Marie Bochet (debout)

2ème - Arthur Bauchet (debout)

3ème - Yohann Taberlet (assis)

7ème - Frédéric François (assis)

DSQ - Jordan Broisin (debout)

 

Source photo : Para Alpine Skiing 

Ski alpin

Posté le 17 mar, à 17h10

Championnats du Monde de ski alpin 2017 (sourds)

Innerkrems A Innerkrems (Autriche)

 

Nicolas Sarremejane décroche le titre de champion du monde de slalom géant lors de la quatrième course aux champonnats du monde de ski alpin (sourds) à Innerkrems en Autriche du 13 au 18 mars.

C'est une victoire logique car il réalise le meilleur temps lors de la première et seconde manche du slalom géant. Il remporte ainsi sa troisième médaille des mondiaux et confirme être le meilleur de la spécialité après son titre acquis aux Deaflympics d'hiver 2015 en slalom géant.

A noter la nouvelle quatrième place (après celle en super-G de mard) de Thomas Luxcey, qui aurait presque pu accrocher le podium. Demain dernière course des mondiaux avec le slalom.

 

Les médailles françaises > Mondiaux 2017

 

Podium descente hommes (sourds) :

1-Nicolas Sarremejane (France) - 2:20.78

2-Philipp Steiner (Suisse) - 2:21.87

3-Kodai Nakamura (Japon) - 2:22.59

---

4-Thomas Luxcey (France) - 2:23.13

Hebergeur d'image

 

Programme :

Samedi 18 > slalom

 

Article : Coeur Handispor

Ski alpin

Posté le 17 mar, à 08h20

Epreuve coupe du Monde de ski alpin 2017

PyeongChang A PyeongChang (Corée du Sud)

 

Avec une nouvelle médaille d'or en slalom géant, Marie Bochet est en route pour un Grand Chelem en Corée et Arthur Bauchet enchaîne avec un novueau podium, mais il manque la victoire d'un cheveu lors de la quatrième course de l'épreuve de coupe du monde de ski alpin à PyeongChang en Corée du Sud (12 au 18 mars).

En effet, Marie Bochet domine à nouveau pleinement la discipline en catégorie debout avec cette quatrième médaille d'or consécutive et elle pourrait bien faire le Grand Chalem à PyeongChang avec une cinquième victoire demain en slalom. 

Arthur Bauchet réalise une superbe première manche en catégorie debout en terminant avec le meilleur temps provisoire et une avance confortable sur ses poursuivants mais il termine troisième de la seconde manche et laisse filer la victoire pour seulement un centième.

Déjà 7 médailles dont 6 en or avent la toute dernière course demain en slalom.

 

Les médailles françaises > CdM PyeongChang 2017

 

Podium slalom géant - femmes (debout) :

1-Marie Bochet (France) - 2:18.89

2-Andrea Rothfuss (Allemagne) - 2:21.98

3-Alana Ramsay (Canada) - 2:28.24

Hebergeur d'image

 

Podium slalom géant - hommes (debout) :

1-Alexis Guimond (Canada) - 2:10.84

2-Arthur Bauchet (France) - 2:10.85

3-Markus Salcher (Autriche) - 2:12.60

Hebergeur d'image

 

 

Source photo : Para Alpine Skiing 

Ski alpin

Posté le 14 mar, à 08h00

Epreuve coupe du Monde de ski alpin 2017

PyeongChang A PyeongChang (Corée du Sud)

 

Marie Bochet et Arthur Bauchet médaillés d'or en super-G en catégorie debout dans la deuxième course de l'épreuve de coupe du monde de ski alpin à PyeongChang en Corée du Sud (12 au 18 mars).

Tout d'abord Marie Bochet double la mise après la victoire en descente d'hier et on attendait de voir Arthur Bauchet à l'oeuvre, et c'est maintenant chose faite. C'est à son tour de prendre ses marques sur les pistes coréennes à un an des Jeux Paralympiques d'hiver.

Après deux courses, la France compte déjà 3 médailles en or, troisième course demain avec le super-combiné.

 

Les médailles françaises > CdM PyeongChang 2017

 

Podium super-G - femmes (debout) :

1-Marie Bochet (France)

2-Alana Ramsay (Canada)
3-Andrea Rothfuss (Allemagne)

Hebergeur d'image

 

Podium super-G - hommes (debout) :

1-Arthur Bauchet (France)

2-Christoph Bernhard Schneider (Autriche) 

3-Markus Salcher (Autriche)

Hebergeur d'image

 

Classement des français en super-G :

1ère - Marie Bochet (debout)

1er - Arthur Bauchet (debout)

11ème - Yohann Taberlet (assis)

13ème - Jordan Broisin (debout)

16ème - Frédéric François (assis)

 

Programme

Mercredi 15 mars > super-G

Vendredi 17 mars > slalom géant

Samedi 18 mars > slalom

 

Ski alpin

Posté le 13 mar, à 18h00

Championnats du Monde de ski alpin 2017 (sourds)

Innerkrems A Innerkrems (Autriche)

 

Nicolas Sarremejane entre parfaitement dans la compétition en devenant vice-champion du monde de descente lors de la première course des champonnats du monde de ski alpin (sourds) à Innerkrems en Autriche du 13 au 18 mars.

 

Podium descente hommes (sourds) :

1-Philipp Steiner (Suisse) - 1:08.04

2-Nicolas Sarremejane (France) - 1:09.12

3-Lukas Kaefer (Autriche) - 1:10.38

 

Programme :

Mardi 14 > super-G

Mercredi 15 > super-combiné

Vendredi 17 > slalom géant

Samedi 18 > slalom

 

Article : Coeur Handisport

 

 

Publicité

Ski alpin

Posté le 12 mar, à 07h30

Epreuve coupe du Monde de ski alpin 2017

PyeongChang A PyeongChang (Corée du Sud)

 

Dès la première course, Marie Bochet prend déjà ses marques en remportant la descente en catégorie debout lors de l'épreuve de coupe du monde de ski alpin de PyeongChang en Corée du Sud (12 au 18 mars).

En effet, à un an des Jeux Paralympiques de PyeongChang, la quadruple championne paralympique en titre marque déjà son empreinte sur les pistes coréennes et ce n'est que le début...

Maintenant on attend de voir à l'oeuvre Arthur Bauchet qui ne termine malheureusement pas cette première course, peut être à cause d'un engagement trop prononcé.

 

Podium descente - femmes (debout) :

1-Marie Bochet (France)

2-Alana Ramsay (Canada)
3-Anna Jochemsen (Pays-Bas)

Hebergeur d'image

 

Classement des français en descente :

1ère - Marie Bochet (debout)

7ème - Frédéric François (assis)

8ème - Jordan Broisin (debout)

11ème - Yohann Taberlet (assis)

DNF - Arthur Bauchet (debout)

 

Programme

Mardi 14 mars > super combiné

Mercredi 15 mars > super-G

Vendredi 17 mars > slalom géant

Samedi 18 mars > slalom

 

Ski alpin

Posté le 31 jan, à 18h55

Championnats du Monde de ski alpin 2017

Tarvisio A Tarvisio (Italie)

 

La France remporte 8 médailles (5 en or et 3 en argent) et termine 2ème au classement des médailles derrière l'Allemagne aux championnats du monde de ski alpin à Tarvisio en Italie (25 au 31 janvier).

C'est un très bon bilan des skieurs français qui est quasiment équivalent (en positif)) au niveau comptable à celui des championnats du monde de ski alpin 2015 à Panorama (Canada).

On retiendra que Marie Bochet brille encore et toujours avec 5 podiums dont 3 titres malgré un retour tout juste pour les mondiaux après deux mois d'arrêt suite à une blessure (fracture de la tête du péroné fin octobre 2016). De plus c'est le coup de force du jeune Arthur Bauchet qui monte sur 3 podiums et remporte 2 titres à 16 ans.

Une pensée pour les trois autres skieurs français : Jordan BroisinFrédéric François et Yohan Taberlet.

Même si la route est encore longue, les résultats des skieurs français sont très encourageants à un an des Jeux Paralympiques d'hiver 2018 à Pyeongchang en Corée du Sud.

« Avec un titre remporté par jour on ne peut qu'être satisfait, explique Christian Fémy, directeur sportif du ski handisport. L'équipe de France est en plein renouvellement de génération, et on se positionne vraiment dans une optique vers les Jeux de Pékin 2022. Que dire d'Arthur Bauchet, qui découvre le circuit international il y a un mois et qui est maintenant double champion du Monde ? Nous avons encore beaucoup de travail à faire avec lui mais on a le droit d'être optimiste. »

 

Classement des médailles (top 5) :

1-Allemagne - 14 médailles dont 5 en or

2-France - 8 médailles dont 5 en or

3-Canada - 11 médailles dont 4 en or

4-Autriche - 10 médailles dont 4 en or

5-Slovaquie - 9 médailles dont 4 en or

Hebergeur d'image

 

Détail des médailles 2017 > ici

Hebergeur d'image

 

Détail des médailles 2015 > ici

Hebergeur d'image

 

Les skieurs remportant 5 médailles aux mondiaux 2017 :

Henrieta Farkasova (Slovaquie) 4 médailles d'or & 1 d'argent - Déficients visuels

Marc Marcoux (Canada) 4 médailles d'or & 1 d'argent - Déficients visuels

Marie Bochet (France) 3 médailles d'or & 2 d'argent - Debout

Anna Schaffelhuber (Allemagne) 3 médailles d'or & 2 d'argent - Assis

Andrea Rothfuss (Allemagne) 2 médailles d'or, 2 d'argent & 1 de bronze - Debout

Claudia Loesch (Autriche) 2 médailles d'or, 2 d'argent & 1 de bronze - Assis

 

Photo : Marcus Hartmann

Article : Coeur Handisport

Ski alpin

Posté le 31 jan, à 14h10

Championnats du Monde de ski alpin 2017

Tarvisio A Tarvisio (Italie)

 

Arthur Bauchet double la mise en remportant un nouveau titre de champion du monde du slalom en catégorie debout aux championnats du monde de ski alpin à Tarvisio en Italie (25 au 31 janvier).

Pour une toute première participation aux mondiaux, on peut dire que le jeune skieur de 16 ans réalise quelque chose de grandiose avec 3 podiums dont 2 titres de champion du monde en slalom géant et en slalom ainsi qu'un titre de vice-champion du monde en super-G.

C'est peut être un signe d'un bel et grand avenir, car il fait aussi bien voir mieux que Marie Bochet lors de sa première participation aux mondiaux 2011 au même âge. Quoi qu'il en soit à un an des Jeux Paralympiques d'hiver en Corée du Sud, et même si la route est encore longue, il se positionne et s'installe comme un des favoris aux podiums.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium slalom - hommes (debout) :

1-Arthur Bauchet (France)

2-Thomas Grochar (Autriche)

3-Adam Hall (Australie)

Hebergeur d'image

 

Classement des français en slalom :

1er - Arthur Bauchet (debout)

2ème - Marie Bochet (debout)

9ème - Frédéric François (assis)

10ème - Yohann Taberlet (assis)

14ème - Jordan Broisin (debout)

 

Ski alpin

Posté le 31 jan, à 13h40

Championnats du Monde de ski alpin 2017

Tarvisio A Tarvisio (Italie)

 

Marie Bochet termine avec un titre de vice-championne du monde du slalom en catégorie debout aux championnats du monde de ski alpin à Tarvisio en Italie (du 25 au 31 janvier). Elle est à nouveau devancée, comme hier par la redoutable l'allemenade Andrea Rothfuss.

Tout juste de retour pour disputer les mondiaux après deux mois d'arrêt suite à une blessure et on peut dire que le bilan est fantastique avec 5 podiums dont 3 titres de championne du monde en descente, super-G, super-combiné ainsi que 2 titres de vice-championne du monde en slalom géant et slalom. Cela n'était pas joué d'avance étant donné qu'il y avait pas mal de doutes avant de débuter les mondiaux, mais finalement l'objectif est pleinement atteint !

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium slalom - femmes (debout) :

1-Andrea Rothfuss (Allemagne)

2-Marie Bochet (France)

3-Anna-Maria Rieder (Allemagne)

Hebergeur d'image

 

Palmarès de Marie Bochet en "slalom" :

2017 - vice-championne du monde

2015 - championne du monde

2013 - championne du monde

 

Classement des français en slalom :

1er - Arthur Bauchet (debout)

2ème - Marie Bochet (debout)

9ème - Frédéric François (assis)

10ème - Yohann Taberlet (assis)

14ème - Jordan Broisin (debout)

 

page

Articles par page

Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2017 Coeur Handisport
Publicités
Logo Coeur Handisport version 2017

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message