Natation

Guislaine Westelynck devient officiellement la première femme présidente de la FFH

Posté le 08 avr, à 21h20

 

Félicitations Guislaine Westelynck ! La Marseillaise, ancienne nageuse de haut niveau, a été officiellement élue présidente de la Fédération Française Handisport après avoir assuré l’intérim depuis le 13 janvier dernier.

 

Guislaine Westelynck, 57 ans, est Marseillaise. Elle occupait le poste de présidente du comité handisport de Marseille. Depuis samedi elle est aussi présidente de la Fédération Française Handisport. Ancienne nageuse de haut niveau, Guislaine Westelynck a été vice-championne paralympique (médaille d'argent) à Séoul en Corée du Sud aux Jeux Paralympiques d'été en 1988.
Elle assurait depuis le 13 janvier 2018 l’intérim de la Fédération Francaise Handisport.
 
Son élection a été approuvée à 83,4% des voix de l’Assemblée générale de la Fédération Française Handisport le samedi 7 avril. Elle devient ainsi officiellement la première femme présidente de la FFH
Cette élection fait suite à la démission de Frédéric Delpy de la présidence, pour des raisons de santé.
 

 

Comment concevez-vous ce rôlede présidente ?
J’estime que j’ai davantage de devoirs que de droits. Rien ne m’a fait peur, sans prétention aucune. Je m’appuie sur les équipes administratives et sportives. J’ai besoin de tout le monde. Nous devons travailler dans la sérénité et dans l’apaisement. Il faut mener les projets et les équipes… Ça, je sais le faire.

« Les femmes osent de plus en plus casser ce plafond de verre que l'on a toutes au-dessus de nous »

 
Vous êtes donc la première femme présidente de la FFH ?
Oui. Cela démontre que les femmes osent de plus en plus casser ce plafond de verre que l’on a toutes au-dessus de nous. Je ne veux pas charger la gent masculine parce que nous sommes complémentaires, mais les femmes osent s’affirmer et montrer leurs compétences. Notre sensibilité féminine nous permet d’appréhender les choses de manière un peu différente. Mais cela ne veut pas dire que nous sommes laxistes.

Emmanuelle Assmann à la tête du CPSF, vous à la FFH… Le sport handi fait sa révolution au féminin !
C’est une grande fierté parce que je crois que le monde du handicap est un peu précurseur de ce que pourrait être l’avenir. Je ne dis pas que toutes les femmes vont être présidentes de toutes les fédérations… Mais c’est un signal que l’on donne au Ministère qui souhaitait féminiser le mouvement sportif.
 

Photo : FFH

Article : Coeur Handisport

Avec : Guislaine Westelynck.
Votre email
Mot de passe :

Flash

Propulsé par HelloAsso
Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2018 Coeur Handisport
Publicités

De gros travaux sont prévus durant tout le mois d'août. Il se peut que le site subisse des ralentissements ou soit momentannément indisponible. Merci de votre compréhension et de votre fidélité.

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message